•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karine Ledoyen présente sa Danse de nuit

Danse de nuit utilise la technologie pour faire entendre les battements du coeur des danseurs.

Danse de nuit utilise la technologie pour faire entendre les battements du coeur des danseurs.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La chorégraphe de Québec Karine Ledoyen met la technologie au service de la danse dans sa nouvelle proposition intitulée Danse de nuit.

Cette sixième création de Danse K par K s'inspire des extrêmes de la nuit, mentionne la chorégraphe. « On passe du cauchemar au conte d'enfant, au nightlife, on va aller dans toutes ces sphères-là de la nuit », décrit-elle.

Le spectacle multidisciplinaire laisse filtrer dans la danse, le théâtre et la performance. C'est le concepteur sonore qui a apporté une dimension technologique au spectacle avec des bracelets qui permettent d'entendre les battements du cœur des danseurs durant les représentations.

« Dans le spectacle, la musique embarque le cœur de la danseuse et va générer la musique du spectacle », explique Karine Ledoyen.

La rythmique va ainsi varier d'un spectacle à l'autre, au gré des scènes dans lesquelles le cœur s'accélère ou décélère.

Danse de nuit est présentée à la salle Multi de Méduse jusqu'à vendredi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !