•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une « culture de la peur » dans le Service de police de Calgary, selon un rapport

Le chef de police de Calgary, Roger Chaffin.

Le chef de police de Calgary, Roger Chaffin.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le chef de la police de Calgary, Roger Chaffin, s'est montré sur la défensive après la parution d'un rapport vieux de trois ans dénonçant une culture d'intimidation et de harcèlement au sein de son service de police.

Le document de 29 pages a été préparé par l'avocate Deborah Prowse en novembre 2013. Le service de Calgary y est comparé à un « réseau de vieux garçons », créant une culture de la peur qui a été révélée par des entrevues avec des hommes et des femmes.

« Certaines des femmes interrogées ont rapporté que, durant leur carrière, elles subissaient de petits sévices au quotidien, lors d'interactions en milieu de travail, qui se sont accumulés », est-il écrit dans le rapport.

Le chef de la police a admis que ces questions étaient toujours latentes dans son service. Il dit avoir toutefois besoin que les employées qui se sentent harcelées viennent le voir, et déposent des plaintes officielles pour qu'il puisse ensuite agir. 

Si quelqu'un dit avoir une mauvaise expérience et veut de l'aide, mais se sent intimidé, c'est à nous de faire en sorte de développer un environnement plus fiable.

Roger Chaffin, chef de police de Calgary

De son côté, le président de la commission de police de Calgary, Howie Shikaze, affirme avoir un oeil sur cette affaire pour voir quels progrès seront faits dans ce dossier. Il estime par ailleurs que la police doit continuer à rendre des comptes.

« Nous avons mis en place une structure pour que les policiers puissent s'exprimer lorsque de tels actes sont commis dans le service », fait-il savoir.

Selon lui, ce nouveau système permettra aux policiers de signaler plus rapidement lorsqu'ils sont victimes de harcèlement ou d'intimidation.

Cette révélation arrive à un moment difficile pour la police de Calgary, qui fait face aux questions du public après une série de fusillades, dont certaines mortelles, impliquant des policiers.

Alberta

Forces de l'ordre