•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes communautaires insatisfaits de la mise à jour économique de Québec

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des groupes communautaires se sentent ignorés dans la mise à jour économique du ministre des Finances du Québec. Carlos Leitao veut réinvestir les surplus de 2,2 milliards de dollars entre autres en santé, en éducation et pour le développement économique des régions.

Un texte de Jean-François DeschênesTwitterCourriel avec la collaboration de Sébastien Desrosiers

La coordonnatrice du regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Geneviève Giguère, estime que les organisations sont encore sous le choc des dernières compressions qui ont été importantes en santé et services sociaux.

Elle considère que les économies des derniers mois ont été faites en grande partie sur le dos des personnes les plus démunies. « Il ne faudrait pas qu'il se pète trop les bretelles avec un 2,2 milliards alors qu'il en a coupé 4 à 6 », dit Geneviève Giguère.

« C'est une manœuvre que j'ai envie de dire cheap, parce que l'ampleur du tremblement qu'il a créé en faisant les coupures et affaiblissant les régions [...] on est encore en train de se relever de ça. »

— Une citation de  Geneviève Giguère, coordonnatrice du regroupement des organismes communautaires Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine

Le regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine représente 80 groupes communautaires qui œuvrent entre autres en santé et dans les services sociaux, auprès des familles et pour la défense des droits.

La directrice générale du Centre Accalmie de Pointe-à-la-Croix, qui intervient en santé mentale, Dominique Bouchard, déplore qu'il n'y ait rien dans la mise à jour économique pour corriger la situation.

« Québec demande aux organismes de faire plus avec rien, estime-t-elle. Moi je travaille pour un organisme communautaire autonome, on crève de faim depuis des années et ce que je vois dans le budget, il n'y a rien pour aider les plus pauvres. »

« C'est extrêmement désolant. Encore une fois, on nous prend pour du cheap labour, de faire des miracles avec rien. »

— Une citation de  Dominique Bouchard, directrice générale, Centre Accalmie de Pointe-à-la-Croix

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec