•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pascal Vincent : la carrière qui ne devait durer qu'une saison

L'entraîneur-chef du Moose du Manitoba Pascal Vincent dirige un match de hockey.

L'entraîneur-chef du Moose du Manitoba Pascal Vincent dirige un match de hockey.

Photo : Manitoba Moose

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pascal Vincent était sur le point d'entamer ses études universitaires lorsque l'appel d'un entraîneur-chef de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) est soudainement venu changer le cours de sa vie. Il accepta sans trop hésiter de devenir entraîneur adjoint avec la défunte équipe des Lynx de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Un texte de Pierre-Gabriel TurgeonTwitterCourriel

Quelques mois à peine après avoir raccroché ses patins en tant que joueur, Pascal Vincent avait décidé de poursuivre sa carrière dans le domaine de la santé afin de devenir physiothérapeute. L'offre de retourner dans le milieu du hockey lui semblait toutefois plus alléchante que de retourner sur les bancs d'école.

Je voulais retourner dans le hockey.

Une citation de :Pascal Vincent, entraîneur-chef du Moose du Manitoba

« J'avais 22 ans, je me suis dit que j'allais l'essayer un an et j'ai expliqué à mes parents que j'allais retourner à l'école l'année suivante », se remémore-t-il.

Après cette saison avec les Lynx, il a accepté de devenir entraîneur-chef dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec puis il a effectué un retour dans la LHJMQ, encore une fois comme adjoint, mais cette fois avec l'organisation des Screaming Eagles du Cap-Breton.

« Je voulais perfectionner mon anglais, se souvient-il. Relativement tôt dans la saison, les propriétaires sont venus me voir et ils m'ont dit qu'ils allaient congédier l'entraîneur et ils souhaitaient que je prenne l'équipe en charge. J'ai refusé leur offre parce que mon anglais n'était pas assez bon, mais ils m'ont dit non et j'allais trouver un moyen de l'apprendre. »

Lors de ses neuf saisons passées au Cap-Breton, Pascal Vincent a agi pendant sept ans en tant que directeur général et entraîneur-chef des Screaming Eagles. Il a aussi occupé les mêmes fonctions avec le Junior de Montréal de 2008 à 2011.

Vingt ans après ses débuts derrière un banc, le Lavallois a roulé sa bosse jusque dans la Ligue nationale de hockey et est maintenant entraîneur-chef du club-école des Jets de Winnipeg.

« Chaque année, je dis [à mes parents] que c'est juste pour un an. L'année prochaine, je suis supposé de retourner à l'université », souligne-t-il en blaguant.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !