•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise dans l'hébergement pour personnes âgées aux Îles-de-la-Madeleine

Les îles-de-la-Madeleine affrontent un manque criant de places d'hébergement pour les personnes âgées.

Les îles-de-la-Madeleine affrontent un manque criant de places d'hébergement pour les personnes âgées.

Photo : Istock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles-de-la-Madeleine, Yvette Fortier, la région manque cruellement de places d'hébergement pour personnes âgées. Elle doit par ailleurs recruter pour faire face au départ de trois médecins.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel d’après une entrevue réalisée par Maude Rivard, à l’émission « Au cœur du monde »

Le centre hospitalier de soins de longue durée (CHSLD) affiche complet et toutes les autres ressources ne suffisent plus, déplore Yvette Fortier. Entre autres, 13 personnes attendent une admission en CHSLD.

« À l'hôpital, des lits de courte durée sont occupés par des gens qui devraient être hébergés ailleurs. »

— Une citation de  Yvette Fortier, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles-de-la-Madeleine

La présidente indique que le CISSS est en processus de demander une autorisation ministérielle pour huit lits de débordement jusqu'en 2018.

À ce moment, un projet immobilier qui est actuellement en appel d'offres devrait être réalisé pour combler une partie des besoins. Il prévoit une centaine de places, soit 40 pour des personnes âgées autonomes, 30 pour des personnes en perte d'autonomie et 30 pour des personnes qui nécessitent des ressources intermédiaires non institutionnelles, dites plus légères.

Efforts de recrutement

Par ailleurs, le CISSS fait de grands efforts de recrutement pour faire face au départ de trois médecins dans les prochains mois. Environ 2500 patients seront redirigés vers autres médecins.

Hôpital des Îles-de-la-Madeleine
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Hôpital des Îles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Lisa-Marie Bélanger

Selon Yvette Fortier, les incitatifs sont très alléchants, mais nécessaires puisque les défis sont grands pour un médecin en région éloignée. « Ça prend beaucoup de leadership médical, explique-t-elle. Il y a moins de volume que dans les grandes villes, mais la personne peut être stressée parce qu'elle est plus seule. »

« Quand tu es seul, de garde le soir à l'urgence, tu ne sais pas ce qui peut rentrer. Ce n'est pas tout le monde qui peut être aussi polyvalent et capable de faire face à la musique. »

— Une citation de  Yvette Fortier, présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Îles-de-la-Madeleine

Par contre, les besoins en chirurgie devraient être comblés avec l'arrivée d'une recrue dans les prochaines semaines. Le docteur Hubert Veilleux a suivi une microspécialisation en orthopédie et en obstétrique pour être capable d'effectuer des césariennes d'urgence. 

En mai 2017, un autre médecin annonce son retour après une absence pour raison familiales. Le CISSS devrait donc avoir une équipe complète en chirurgie, espère Yvette Fortier. Ainsi, le docteur Lester Duguay pourra prendre une retraite bien méritée après avoir assuré la transition avec les nouveaux chirurgiens.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec