•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les bons médicaments pour traiter le syndrome de l'alcoolisme foetal

La rencontre sur l'alcoolisme foetal à l'Université de la Saskatchewan était offerte aux experts ainsi qu'aux étudiants.
La rencontre sur l'alcoolisme foetal à l'Université de la Saskatchewan était offerte aux experts ainsi qu'aux étudiants. Photo: ISTOCK
Radio-Canada

Des experts du Canada et de l'étranger souhaitent mettre au point des lignes directrices pour accompagner les médecins dans leur choix de médicaments pour traiter le syndrome de l'alcoolisme foetal. Une rencontre avait lieu lundi à l'Université de la Saskatchewan, afin de permettre aux experts de présenter leur travail et d'en discuter avec les médecins et les étudiants présents.

Ce groupe d'experts souhaite concevoir un algorithme médical qui comporte des formules statistiques, des graphiques ainsi que des observations quant aux médicaments pour traiter le syndrome de l'alcoolisme foetal. Ce syndrome est une malformation congénitale qui résulte de la consommation d'alcool pendant la grossesse, selon Santé Canada.

Les lignes directrices qui seront créées par le groupe d'experts permettront aux médecins d'être mieux informés lorsqu'ils doivent prescrire un médicament, explique le directeur du laboratoire de recherche sur l'alcoolisme foetal de l'Université de la Saskatchewan. Le Dr Mansfield Mela ajoute que leur objectif est d'examiner les obstacles auxquels font face les patients au quotidien, les effets secondaires associés aux médicaments offerts ainsi que les différents troubles chez les patients, comme les difficultés d'attention et d'organisation.

Le Dr Mela rappelle qu'il n'y a pas de lignes directrices entourant le traitement de l'alcoolisme foetal au pays. Il souligne que certains patients peuvent cesser de prendre leurs médicaments en raison des effets secondaires qu'ils subissent.

Saskatchewan

Santé