•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un expert ne trouve pas sécuritaire l'anesthésie dentaire en clinique 

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Un expert qui forme des dentistes dit que de permettre à ces derniers de faire des anesthésies, tout en faisant des chirurgies, est une combinaison dangereuse.

« Quelqu'un qui se concentre sur sa chirurgie, mais qui doit aussi vérifier la respiration des patients, c'est une catastrophe potentielle » dit Michael Dare, un professeur associé à la Faculté de dentisterie de l'Université de la Colombie-Britannique.

Seules les provinces de l'Ontario et de l'Alberta autorisent encore les dentistes à faire des anesthésies et des actes de dentisterie en même temps.

Le Collège royal des chirurgiens-dentistes de l'Ontario a récemment lancé une révision de cette pratique.

L'usage des anesthésies en milieu dentaire a refait surface après qu'une fillette de 4 ans ait arrêté de respirer alors qu'elle était sous anesthésie lors d'un traitement dans une clinique dentaire d'Edmonton en septembre. La famille d'Amber Athwal dit que la fillette a subi des dommages permanents au cerveau.

Amber AthwalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Amber Athwal avant sa visite chez le dentiste le 2 septembre

Photo : La famille Athwal

Michael Dare participera à une conférence organisée par l'Association des anesthésiologistes dentaires de l'Alberta vendredi.

« Je constate que les dentistes ne mesurent pas à quel point ces drogues peuvent être dangereuses et à quel point il est facile de se mettre dans une situation périlleuse en les utilisant », dit ce dernier.

Contrairement à ce qui se passe en clinique, les anesthésistes qui travaillent dans hôpital ont une seule tâche : s'assurer du bien-être de leur patient, en surveillant que les voies aériennes des patients sont libres, en vérifiant leur respiration, leur rythme cardiaque et leur pression artérielle.

Le Collège des dentistes de l'Alberta n'a pas répondu à une demande d'entrevue, mais a envoyé par écrit une réponse qui avait déjà été envoyée au moment de l'incident concernant la petite Amber Athwal.

L'organisme dit que « les anesthésies générales en dentisterie sont très sécuritaires ».

La ministre de la Santé, Sarah Hoffman, a refusé de faire des commentaires.

Alberta

Santé