•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver accueille un sommet international sur le logement

Vue du centre-ville de Vancouver.

Vue du centre-ville de Vancouver.

Photo : Presse Canadienne

Radio-Canada

Des experts internationaux du logement se réunissent cette semaine à Vancouver pour discuter de possibles solutions à la question des logements abordables.

La conférence Re:Address se penche sur les difficultés que rencontrent les résidents qui cherchent des logements abordables et sécuritaires dans des villes telles que Vancouver, Toronto, San Francisco, Sidney et Londres : toutes des métropoles qui connaissent une augmentation des prix de l'immobilier.

Le maire de Vancouver Gregor Robertson.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Vancouver Gregor Robertson.

Photo : La Presse canadienne / Darryl Dyck/La Presse canadienne

« Nos villes attirent tellement de gens, elles sont très agréables, et nos économies sont florissantes, alors on connaît une croissance qui surpasse notre capacité d'augmenter l'approvisionnement », a affirmé le maire de Vancouver Gregor Robertson lundi.

Les logements disponibles ne sont pas nécessairement accessibles pour les personnes à faible et moyen revenus, selon lui. « Nous construisons beaucoup plus de logements locatifs que dans les dernières décennies [...], mais c'est insuffisant pour faire face à la crise », a-t-il ajouté.

Lutter contre l'itinérance

Le maire a indiqué que Vancouver envisage l'option de développer des logements modulaires pour contrer le problème d'itinérance. L'hiver prochain, des maisons mobiles modulaires pour les sans-abri et les personnes à risque de le devenir ouvriront leurs portes sur la rue Main près de l'avenue Terminal.

Le nombre de sans-abri dans les rues de Vancouver a atteint un record inagalé depuis dix ans en 2015, selon le recensement annuel de la Ville. Le maire a promis en 2014 de mettre fin à l'itinérance en 2015.

Plus tôt cette année, il a blâmé la province et le gouvernement fédéral les accusant de n'avoir pas assez investi en prévention.

Révision de la stratégie locale

La Ville de Vancouver s'apprête actuellement à relancer une nouvelle stratégie sur le logement et l'itinérance. M. Robertson promet de mettre en œuvre deux actions majeures dans les prochains mois : la taxe des logements vides et des lois sur les locations à court terme.

Le but de ces projets, selon le maire, est d'encourager les propriétaires à louer leurs logements au lieu de les laisser vides.

Le sommet international sur le logement se poursuit jusqu'à vendredi à Vancouver.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Immobilier