•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le vaccin gratuit contre la grippe offert aux Ontariens

Photo du Dr Eric Hoskins

Dr Eric Hoskins, ministre de la santé et des soins longues durées de l'Ontario avec une patiente

Photo : Melissa Joseph / Radio Canada

Radio-Canada

Le ministre de la Santé, le Dr Eric Hoskins, et le médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario, le Dr David Williams, ont lancé la campagne annuelle de vaccination dans une pharmacie du centre-ville de Toronto.

Un texte de Mélissa JosephTwitterCourriel et infographies de Vincent Wallon

Leur message est clair : pour se protéger contre la grippe, il faut se faire vacciner. Le vaccin est maintenant offert gratuitement à tous les Ontariens.

Chaque hiver, des milliers de cas d'hospitalisation et de décès au Canada sont attribuables à la grippe.

Grippe. Les personnes à risque sont les enfants de moins de 5 ans, les personnes agées de plus de 65 ans, les femmes enceintes, les personnes qui ont une maladie sous-jacente et les autochtones. Chaque année au Canada (moyenne), il y a 12 200 hospitalisations et 3 500 décès à cause de la grippe.

Toutefois, ces chiffres n'arrivent pas à persuader tous les Ontariens de se faire vacciner.

Pousser les gens à sortir et se faire administrer le vaccin antigrippal demande encore beaucoup d'efforts.

Le Dr David Williams, médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario

Il n'a jamais été aussi facile de se faire vacciner contre la grippe en Ontario, ajoute-t-il. Le vaccin sera offert dans 2600 pharmacies de la province ainsi que dans les cliniques et certains centres communautaires.

Coût du programme vaccination en Ontario : 55 millions $ dont 30 M $ pour les vaccins, les transports, etc. et 25 M $ pour les intervenants en santé

Efficacité questionnée

La protection offerte par le vaccin n'est pas de 100 %. L'efficacité du vaccin dépend de bien des facteurs, allant du groupe d'âge d'une personne à son état de santé.

« Certaines personnes vaccinées vont attraper la grippe et peuvent en mourir, affirme Marc Desjardins, microbiologiste clinicien à l'Hôpital d'Ottawa. Mais ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas se faire vacciner. En se protégeant, on réduit le risque d'infecter quelqu'un qui répond moins bien à l'immunisation. »

Photo de Dr Eric Hoskins, ministre de la santé et des soins longues durées de l'Ontario

Dr Eric Hoskins, ministre de la santé et des soins longues durées de l'Ontario

Photo : Melissa Joseph / Radio Canada

Le ministre de la Santé, le Dr Eric Hoskins, défend également sa campagne en soutenant que le vaccin reste le moyen le plus efficace de se protéger contre une maladie qui peut entraîner des complications graves.

Les professionnels de la santé soulignent d'ailleurs que l'efficacité d'un vaccin est difficile à confirmer, surtout en début de saison.

Photo du Dr Eric Hoskins et du Dr David William

Le Dr Eric Hoskins, ministre de la santé et des soins longues durées et le Dr David William, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario

Photo : Melissa Joseph / Radio Canada

Ontario

Vaccination