•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une première au Québec, des bibliothèques prêteront des instruments de musique

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un garçon joue de la guitare

Un garçon joue de la guitare

Photo : Getty Images / iStock/Imgorthand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pour une première fois au Québec, des bibliothèques publiques offriront le prêt d'instruments de musique au grand public.

Ce nouveau programme, soutenu par la Ville de Montréal et la Financière Sun Life, permetta aux abonnés des bibliothèques d'avoir accès gratuitement à une grande variété d'instruments de musique.

La collection de 120 instruments, qui comprendra au départ des guitares, des violons, des ukulélés, des claviers portatifs, des tambours et des xylophones, a été créée grâce à un soutien financier de Sun Life de 108 860 $ et d'un don d'une centaine d'instruments de musique à la Ville de Montréal.

Le programme, déjà présent à Toronto et à Vancouver depuis quelques mois, a fait ses preuves.

Sur la présentation d'une carte d'abonné d'adulte (14 ans et plus), les Montréalais pourront emprunter gratuitement un instrument aux huit bibliothèques participantes : du Boisé, Georges-Vanier, La Petite-Patrie, Maison culturelle et communautaire, Plateau-Mont-Royal, Saint-Léonard, Saul-Bellow et Verdun. Le prêt d'instruments ne sera pas offert pour l'instant à la Grande Bibliothèque, au centre-ville de Montréal.

Robert Dumas, de Sun Life Québec, le maire de Montréal et trois membres du groupe Simple Plan entourés de jeunes musiciensAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Robert Dumas, de Sun Life Québec, le maire de Montréal et trois membres du groupe Simple Plan entourés de jeunes musiciens

Photo : Radio-Canada

Un abonné pourra emprunter un seul instrument à fois, et le retour devra se faire à la même bibliothèque. La durée de l'emprunt est de trois semaines. L'utilisateur pourra le renouveler jusqu'à trois fois, si l'instrument n'a pas fait l'objet d'une réservation.

En plus de faire croître et de diversifier la collection musicale des bibliothèques de Montréal, ce programme s'inscrit directement dans l'un des cinq axes d'intervention de la nouvelle Politique de l'enfant de Montréal, soit l'accès à la culture, aux sports et aux loisirs.

Denis Coderre, maire de Montréal

Le soutien de Simple Plan

L'accès à la musique est une priorité pour les membres du groupe Simple Plan, qui donnent leur appui au programme.

Jeff Stinco, Chuck Comeau et Sébastien Lefebvre, du groupe Simple PlanAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jeff Stinco, Chuck Comeau et Sébastien Lefebvre, du groupe Simple Plan

Photo : Radio-Canada

Des instruments, d'habitude, ce n'est pas gratuit. Et puis là, ça l'est pour n'importe qui de tous âges, toutes familles, tous les coins de Montréal, à travers plusieurs bibliothèques. Alors, c'est l'accessibilité qui est fantastique.

Sébastien Lefebvre, guitariste de Simple Plan

Simple Plan qui a fait don de deux guitares, incite les citoyens à suivre son exemple.

Il y a beaucoup de gens qui ont des instruments chez eux qui ne sont plus nécessairement utilisés. Ils pourront justement remettre leurs instruments aux bibliothèques de Montréal, et peut-être permettre à d'autres jeunes, justement, d'essayer quelque chose de nouveau et peut-être de se trouver une passion.

Jeff Stinco, chanteur de Simple Plan

Afin d'enrichir la collection, Bibliothèques Montréal lance une campagne de dons d'instruments. Du 24 octobre au 24 décembre 2016, les citoyens pourront laisser leurs instruments en bon état dans les bibliothèques Georges-Vanier, La Petite-Patrie, Maison culturelle et communautaire (Montréal-Nord), Plateau-Mont-Royal, Saul-Bellow (Lachine) et Verdun.

Avec les informations de Valérie-Micaela Bain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !