•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le juge Larry Landry nommé pour entendre la poursuite de Rino Volpé contre le N.-B.

Rino Volpé

L'ancien PDG du réseau de santé Vitalité au Nouveau-Brunswick connaît un nouveau revers.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un nouveau juge a été désigné pour présider la cause de Rino Volpé contre le Nouveau-Brunswick. Le juge Larry Landry de Campbellton devient le troisième magistrat nommé pour entendre cette affaire.

L'ancien président-directeur général du Réseau de santé Vitalité poursuit le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour congédiement injustifié. Il réclame 1 279 132 $ en dommages-intérêts.

Une affaire qui traîne

Il y a plus d'un an que Rino Volpé a déposé sa poursuite en Cour du Banc de la Reine. Le premier juge assigné au dossier plus tôt cette année s'est retiré en invoquant un conflit, sans que soient précisées la nature de ce conflit ni l'identité de ce juge.

En septembre, nouveau revers : la deuxième juge nommée pour présider la cause, Tracey K. Deware, s'est récusée à son tour en invoquant un conflit d'intérêts. La juge  estimait qu'elle ne pouvait juger équitablement cette affaire, puisque son mari, employé par la province, avait eu connaissance de certaines conversations relatives au litige, selon les documents du tribunal.

Un des avocats de Rino Volpé, maître Gabriel Poliquin, avait reconnu à ce moment-là que son client était déçu. « Dix-neuf mois après avoir entamé sa poursuite et presque un an après avoir demandé un jugement sommaire, M. Volpé en est toujours au même point de ne pas avoir reçu de jugement sur le fond du dossier », déclarait Me Poliquin.

Rino Volpé a été congédié six semaines après l'assermentation du ministre de la Santé libéral Victor Boudreau, sans aucune indemnité, pour avoir « violé les modalités de son contrat d'emploi ».

Dans le contrat qu'il a signé avec la province, il est précisé que l'employeur devait dédommager M. Volpé s'il mettait fin à son contrat.

M. Volpé a occupé le poste de président-directeur général du Réseau de santé Vitalité du 1er février 2013 au 21 novembre 2014.

Avec les informations de Nicolas Steinbach

Acadie

Politique provinciale