•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La députée Judy Klassen nommée chef intérimaire du Parti libéral du Manitoba

La chef intérimaire du Parti libéral du Manitoba, la députée de Kewatinook Judy Klassen

La chef intérimaire du Parti libéral du Manitoba, la députée de Kewatinook Judy Klassen

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La députée de Kewatinook Judy Klassen est la nouvelle chef intérimaire du Parti libéral du Manitoba (PLM).

L'annonce a été faite vendredi matin, dans les bureaux du parti. Mme Klassen a été choisie par le conseil de direction à l'unanimité, en consultation avec le caucus libéral. Elle est la première Autochtone à assumer la chefferie du PLM.

L'ancienne chef du parti, Rana Bokhari, avait démissionné de son poste quelques semaines après les élections provinciales (Nouvelle fenêtre) en avril. Elle a subi une défaite cuisante dans sa propre circonscription de Fort Rouge et sa campagne électorale avait été marquée par plusieurs gaffes des membres du parti. Mme Bokhari a récemment accepté un poste d'associé dans un cabinet d'avocats.

De g. à d. : le président du Parti libéral du Manitoba Peter Koroma, la chef intérimaire et députée Judy Klassen, et le député Jon GerrardAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

De g. à d. : le président du Parti libéral du Manitoba Peter Koroma, la chef intérimaire et députée Judy Klassen, et le député Jon Gerrard

Photo : Radio-Canada

Malgré une campagne difficile, le parti a réussi à tripler le nombre de sièges qu'il occupe à l'Assemblée législative : Jon Gerrard a été réélu dans la circonscription de River Heights, Judy Klassen a remporté le siège de Kewatinook et Cindy Lamoureux s'est illustrée dans la circonscription de Burrows.

« C'est un honneur pour moi d'accepter ce poste » dit Judy Klassen, qui a fait son entrée en politique provinciale il y a seulement six mois. « Il y a beaucoup de travail à faire, reconnaît-elle. Mais je veux créer des ponts, et amener tous les Manitobains à la table. »

Le parti n'a pas encore fixé de date précise pour une course à la direction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !