•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des résidents de Timmins réclament plus de services de santé pour les francophones

La ville de Timmins vue de la rivière Mattagami.

La ville de Timmins vue de la rivière Mattagami.

Photo : Photo : Sophie Houle-Drapeau

Radio-Canada

Alors que le Centre de santé communautaire du Grand Sudbury célèbre son 25e anniversaire, des résidents de Timmins réclament toujours davantage de services pour les francophones. 

Un texte de Stéphany LaperrièreTwitterCourriel

Depuis plus de 20 ans, des résidents de Timmins militent pour que la ville obtienne son Centre de santé communautaire francophone. 

Plusieurs mois pourraient encore s'écouler avant la réalisation de ce projet, le Réseau local d'intégration des services en santé du Nord-Est ayant récemment choisi d'étudier davantage le dossier avant de se prononcer. 

Le RLISS du Nord-Est a pris cette décision à la suite de la publication d'un rapport d'une firme indépendante qui recommande la mise sur pied d'un Centre de santé communautaire à gouvernance francophone à Timmins. 

Or, la première recommandation de ce rapport est de former un comité pour étudier la faisabilité de ce projet. 

L'Alliance de la francophonie de Timmins s'inquiète de la composition de ce comité. 

Il n'y a aucune garantie que la communauté francophone soit représentée et que l'Alliance soit un porte-parole sur ce comité-là.

Pierre Bélanger, président de l'Alliance de la francophonie de Timmins 

Le RLISS du Nord-Est n'a pas encore choisi les membres qui siégeront du comité. Un appel de candidatures sera lancé lorsque le RLISS du Nord-Est aura terminé d'élaborer le mandat du comité, indique sa porte-parole Christine Leclerc.

La date à laquelle les membres du comité seront choisis n'a pas encore été déterminée. 

Première directrice du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury, Juliette DenisAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Première directrice du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury, Juliette Denis

Photo : Radio-Canada/Lisa-Marie Fleurent

Des anciens directeurs se prononcent

La première directrice du Centre de santé communautaire du Grand Sudbury déplore que le ministère de la Santé tarde à dégager des fonds pour la mise sur pied d'un centre de santé communautaire francophone à Timmins. 

« Je me dis : il doit y avoir des façons de revoir les enveloppes budgétaires et d'être capable de remanier les choses pour ne pas faire languir de telles demandes pour des années et des années, comme c'est arrivé à Sudbury aussi », dit Juliette Denis. 

Elle affirme qu'entre temps, ce sont les francophones qui paient le prix. 

Pour sa part, France Gélinas jette le blâme sur « la présidence et la gérance du RLISS ». Selon elle, elles n'ont pas adéquatement représenté les intérêts des résidents francophones de Timmins. 

« Le RLISS n'est pas là pour mettre en place les demandes du gouvernement, mais pour refléter les demandes de la communauté », indique celle qui a dirigé le Centre de santé communautaire du Grand Sudbury entre 1996 et 2007. 

Pour sa part, le directeur actuel du Centre, dit ne pas avoir « de solution magique pour Timmins ».

« Je ne viendrai pas leur dire quoi faire chez eux, comme ils ne viendront pas nous dire quoi faire chez nous », poursuit Denis Constantineau. 

Il souligne toutefois l'importance des centres de santé communautaire, qui permettent de répondre aux besoins d'une population cible, en l'occurrence, les francophones. 

Nord de l'Ontario

Société