•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Légalisation de la marijuana : boom économique au Colorado

Les revenus provenant de la vente de marijuana à usage récréatif ont dépassé en 2015 ceux issus de la vente d'alcool, au Colorado.

Les revenus provenant de la vente de marijuana à usage récréatif ont dépassé en 2015 ceux issus de la vente d'alcool, au Colorado.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le gouvernement de Justin Trudeau souhaite déposer un projet de loi visant à légaliser la marijuana au printemps 2017. Beaucoup craignent les effets de cette mesure sur la santé et la sécurité publique. ICI Acadie s'est rendue au Colorado où la marijuana est légale depuis 2012 et où la vente est réglementée depuis 2014 pour voir comment l'État s'est adapté à cette nouvelle réalité. Voici le premier d'une série de reportages sur ce sujet.

Un texte de Karine GodinTwitterCourriel

L'année 2016 s'annonce historique au Colorado. Les revenus de la vente de marijuana sont en hausse. Depuis 2015, les ventes dépassent celles de l'alcool.

Les ventes de marijuana ont atteint 996 millions en 2015 au Colorado. Cent trente-cinq millions de dollars reviennent dans les coffres du gouvernement. Tout indique que l'État atteindra de nouveaux records en 2016. Selon le plus récent rapport du gouvernement, les revenus des taxes et droits perçus sur la marijuana ont augmenté de 45 % comparativement à l'an dernier.

Marijuana : Les visages de la légalisation

« L'industrie de la marijuana génère des revenus fiscaux beaucoup plus importants qu'un restaurant ou un magasin de détail », explique l'économiste Jack Strauss, de l'Université de Denver, qui a mené une étude sur l'incidence économique de l'industrie.

Jack Strauss, économiste à l'Université de DenverAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jack Strauss, économiste à l'Université de Denver

Photo : Radio-Canada

Les revenus servent à financer le système scolaire, la structure de réglementation de l'industrie et les campagnes de prévention. Les gouvernements locaux qui décident de permettre la vente sur leur territoire reçoivent aussi leur part du gâteau. Le consommateur paye en moyenne de 20 % à 30 % de taxes sur son achat. Le gramme de marijuana à usage récréatif se vend en moyenne 15 dollars.

Le département du Revenu du Colorado gère les prélèvements des différentes taxes. Il est aussi chargé d'accorder les licences de production et de vente.

Un modèle législatif sur mesure

Le Colorado a été le premier territoire à créer un cadre législatif pour la consommation, la production, la transformation, la distribution et la vente de marijuana à usage récréatif.

« Nous avons pris cette responsabilité très au sérieux. Les yeux du monde étaient tournés vers nous. La moitié voulait qu'on réussisse, l'autre voulait qu'on échoue »

— Une citation de  Barbara Brohl, directrice administrative au département du Revenu de l'État du Colorado
Barbara Brohl, département du Revenu du ColoradoAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Barbara Brohl, département du Revenu du Colorado

Photo : Radio-Canada

Cette dernière est satisfaite du parcours du Colorado. Selon elle, l'industrie est professionnelle et déterminée à véhiculer une meilleure image de la consommation de marijuana.

« En général, cette industrie souhaite faire du bon travail. Les gens y sont vraiment engagés et ont investi beaucoup d'argent. Ils souhaitent donc être conformes à la loi », poursuit Barbara Brohl.

Une industrie lucrative

Au Colorado, la production, la transformation et la vente de marijuana à usage récréatif ont été confiées au secteur privé. L'État compte plus de 450 magasins licenciés et 610 entreprises accréditées pour la production de marijuana à usage récréatif.

Tim Cullen, PDG de Colorado Harvest CompanyAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Tim Cullen, PDG de Colorado Harvest Company

Photo : Radio-Canada

« Le Canada n'a pas à réinventer la roue », croit le PDG de Colorado Harvest Company, Tim Cullen, qui a connu une croissance de 400 % dès les premiers mois suivant la légalisation. « Le Colorado l'a déjà fait. Ce programme fonctionnerait au Canada et partout dans le monde. »

L'année 2016 aura été particulièrement lucrative pour son entreprise, qui a maintenant un chiffre d'affaires de plus de 10 millions de dollars. L'entreprise prévoit des ventes de 15 millions pour 2017 avec l'ouverture d'un quatrième magasin.

Ruée vers l'or vert

Le Colorado a toujours été une destination privilégiée par les touristes. Mais, depuis la légalisation de la marijuana, les chiffres ont explosé : en 2015 seulement, l'État a vu une augmentation de 31 % du tourisme avec près de 78 millions de visiteurs. Ces visiteurs ont dépensé 19 milliards de dollars et ont généré des revenus de 1,13 milliard pour l'État.

Les taxes prélevées sur la vente de marijuana à usage récréatif sont une manne pour l'État du Colorado.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les taxes prélevées sur la vente de marijuana à usage récréatif sont une manne pour l'État du Colorado.

Paradoxalement, l'Office du tourisme n'attribue pas cette hausse à la légalisation de la marijuana à usage récréatif dans son plus récent rapport. Selon une étude qu'il a réalisée, 64 % des visiteurs affirment que la légalisation n'est pour rien dans leur choix du Colorado comme destination.

La légalisation a quand même un côté sombre : des résidents se plaignent de l'augmentation des sans-abri dans les grands centres. Denver est subitement devenue l'une des villes avec la croissance démographique la plus importante. La population du Colorado a aussi augmenté de plus de 100 000 l'an dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie