•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suicides dans le nord de la Saskatchewan : Santé Canada envoie de l’aide

Jeunes et moins jeunes se sont rendus dans une église de La Ronge pour transmettre leurs pensées aux familles et aux proches en deuil.

Jeunes et moins jeunes se sont rendus dans une église de La Ronge pour transmettre leurs pensées aux familles et aux proches en deuil.

Photo : Devin Heroux/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Santé Canada annonce qu'elle déploie des professionnels de la santé dans les communautés du nord de la Saskatchewan où quatre jeunes filles se sont enlevé la vie au mois d'octobre.

Deux infirmières iront prêter main-forte aux communautés de Stanley Mission et de Lac La Ronge. De surcroît, sept thérapeutes se rendront à Stanley Mission, en rotation, six jours par semaine, pour aider les jeunes à risque jusqu'à la fin décembre 2016.

Santé Canada affirme que deux travailleurs en santé mentale de Pelican Narrows se joindront aux trois autres de Deschambault Lake pour offrir de l'aide à la communauté.

Un centre d'urgence a été mis en place à La Ronge pour répondre aux besoins criants d'aide après les décès des quatre jeunes filles, une situation qui est considérée comme étant une crise, selon la Fédération des nations autochtones souveraines de la Saskatchewan.

La chef de la réserve indienne de Lac La Ronge explique que tout le monde fait du bon travail et que l'idée est de coordonner tous les efforts. Tammy Cook-Searson ajoute qu'en plus de recevoir de l'aide des deux paliers de gouvernement, la population aussi leur a tendu la main.

Des services supplémentaires en santé mentale sont maintenant offerts, principalement dans les communautés touchées comme La Ronge, Stanley Mission et Deschambault Lake. Selon Mme Cook-Searson, plusieurs thérapeutes, psychologues et infirmières ont aussi indiqué qu'ils étaient prêts à aider.

Le ministre responsable de la Santé en milieux ruraux et éloignés a formé un comité qui devra déterminer si le nord de la province reçoit le soutien nécessaire. Greg Ottenbreit explique que ce comité analysera la situation actuelle tout en s'assurant que les ressources des communautés du nord sont utilisées de façon efficace.

Une situation difficile à comprendre

En entrevue à l'émission As It Happens, à CBC, mercredi, une mère de famille de La Ronge a indiqué que cette situation est difficile à comprendre et difficile à accepter. Karen Sanderson a ajouté que l'impact sur les communautés du nord est tellement grand qu'il est impossible d'ignorer la situation.

Mme Sanderson a souligné qu'elle connaît la famille de la jeune fille de La Ronge qui s'est suicidée. « Ses parents l'adoraient. Ils lui ont donné tout ce qu'ils pouvaient », a-t-elle mentionné à l'animatrice Carol Off. Karen Sanderson a ajouté que leur cas prouve que personne n'est à l'abri du suicide.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...