•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le risque d’être sans-abri augmente chez les aînés de Vancouver

Une aînée tenue par les mains

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le nombre d'aînés risquant de ne plus avoir un toit a augmenté sensiblement à Vancouver ces dernières années, affirme une étude de l'Université de Victoria et du refuge Union Gospel Mission.

Depuis cinq ans, dit le rapport, le nombre de personnes âgées qui attendent pour faire la transition vers un logement subventionné a augmenté de 38 %. Elles sont 3516 en liste d'attente.

Ces difficultés proviennent de la crise du logement à Vancouver et des accidents de la vie, où un aîné peut par exemple se retrouver à la rue après un long séjour à l'hôpital.

« Cela fait tant de peine, car ce sont des gens qui ont travaillé toute leur vie, se désole Selina Robinson, une porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD). Ils n'ont peut-être pas gagné beaucoup d'argent, mais ils ont contribué [à la société]. »

Le NPD ajoute que le supplément de revenu garanti aux personnes de 65 ans et plus à faible revenu en Colombie-Britannique est de 49,30 $ par mois et que ce montant n'a pas été rehaussé depuis 1991.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !