•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de régions touchées par le dendroctone de l'épinette en hausse de 35 % en C.-B.

Le dendroctone de l'épinette.

Le dendroctone de l'épinette.

Photo : gov.bc.ca

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'impact du dendroctone de l'épinette dans les forêts du nord de la Colombie-Britannique continue d'augmenter. Le nombre de régions touchées par l'insecte nuisible s'est accru de 35 % dans la dernière année.

La coordonnatrice du projet portant sur le dendroctone de l'épinette en Colombie-Britannique, Heather Wiebe, dit que la présence de cet insecte ravageur est inquiétante, mais pas autant que l'était celle du dendroctone du pin ponderosa.

« L'épinette est répartie en poches dans la province comparée au pin », explique-t-elle. « Le pin est sur de grandes surfaces ce qui agissait comme une autoroute sur laquelle pouvait voyager le dendroctone », ajoute-t-elle.

Mme Wiebe soutient que ces « poches » d'épinettes sont beaucoup plus faciles à traiter. Toutefois, les dernières données de la province montrent que 210 000 hectares de forêts ont été touchés par le dendroctone de l'épinette dans les régions de Prince George et de Mackenzie, une hausse comparativement aux 156 000 hectares affectés en 2015.

Dans un communiqué, le ministère des Forêts dit que des efforts ont été déployés pour contrer l'insecte ravageur. La province tient d'ailleurs un sommet de deux jours commençant mercredi à Prince George, qui rassemble des chercheurs ainsi que des représentants gouvernementaux et de l'industrie forestière pour discuter du sujet.

Avec des renseignements d'Andrew Kurjata, CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !