•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Prostitution : une opération policière pour sensibiliser les travailleurs du sexe en Ontario

Une jeune prostituée de la rue
Une jeune prostituée de la rue Photo: La Presse canadienne / Presse canadienne/Jonathan Hayward

Plusieurs accusations ont été déposées par des services de police en Ontario à la suite d'une enquête nationale pour arrêter la traite d'êtres humains et sensibiliser les personnes qui travaillent dans le commerce du sexe.

L'opération Northern Spotlight s'est déroulée plus tôt en octobre dans l'ensemble du territoire. 53 services de police canadiens et américains sont entrés en contact avec des individus suspectés d'être impliqués dans le commerce du sexe. Au cours des six jours d'enquête, 32 personnes ont été accusées de 78 infractions.

En Ontario seulement, les 36 services de police engagés dans l'opération ont déposé 67 accusations contre 25 individus.

16 mineurs qui travaillaient dans l'industrie du sexe contre leur volonté ont également été entendus.

À Windsor, la police s'est entretenue avec 18 femmes qui pourraient être impliquées dans le commerce du sexe.

Ces femmes, originaires de plusieurs villes en Ontario et aux États-Unis, sont âgées entre 20 et 40 ans. Elles ont toutes reçu du soutien pour sortir du milieu de la prostitution, mais on ignore combien d'entre elles ont accepté l'aide de la police et des agences de services sociaux.

Selon la Police provinciale de l'Ontario, 207 policiers et membres du personnel de soutien se sont entretenus avec 199 personnes et leur ont offert des informations au sujet des agences d'aide communautaires.

Les services de police d'Ottawa, de Toronto, du Grand Sudbury, et de London ont notamment participé à l'opération.

Nord de l'Ontario

Prostitution