•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une 2e mosquée vandalisée à Calgary en une semaine

Une vitre a été brisée sur l'avant de l'immeuble.

Une vitre a été brisée sur l'avant de l'immeuble.

Photo : Terri Trembath/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La mosquée Ranchlands, dans le nord-ouest de Calgary, a été victime de vandalisme cette fin de semaine. Bien que ce soit le deuxième incident de ce type à survenir dans une mosquée en l'espace d'une semaine, la communauté musulmane ne veut pas se laisser atteindre par ces gestes haineux.

Les membres de la mosquée ont découvert une fenêtre brisée à l'avant de l'immeuble samedi matin.

Pour rappel, la semaine dernière, une fenêtre a aussi été cassée, un coran a été brûlé et des messages haineux ont été inscrits sur une autre mosquée dans le quartier Queensland, au sud-est de Calgary.

Mohamed Abbasi, de l'Association musulmane du nord-ouest de Calgary (IANWC), dit que l'acte de vandalisme a été signalé à la police, mais que la motivation derrière ce geste reste encore inconnue. « C'est triste et décevant », regrette-t-il cependant.

Au cours des dernières semaines, des affiches islamophobes ont aussi été placardées sur le campus de l'Université de l'Alberta et d'autres ont été distribuées dans des boîtes aux lettres à Edmonton.

Pas de surenchère

La communauté musulmane refuse toutefois de répondre à ces attaques et croit que les Albertains qui pensent de cette façon sont peu nombreux.

Beenish Khurshid, une membre de la communauté, se dit également attristée de constater de tels dégâts sur la mosquée, mais refuse d'avoir peur.

« C'est blessant, mais c'est juste une minorité de la population qui commet de tels actes », assure-t-elle. Selon elle, c'est souvent un manque d'éducation qui explique ces gestes.

La mosquée Ranchlands tiendra une journée portes ouvertes, sous le thème « Notre maison est votre maison », le 13 novembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !