•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario propose un moratoire de 2 ans sur l’embouteillage d'eau

Des bouteilles d'eau de la compagnie Nestlé

Des bouteilles d'eau de la compagnie Nestlé

Photo : CBC

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien souhaite interdire durant deux ans l'ouverture de nouvelles usines d'embouteillage d'eau ou l'agrandissement des installations existantes.

Par ailleurs, des exigences plus strictes seraient imposées pour le renouvellement des permis et les compagnies d'embouteillage devraient limiter leur consommation en période de sécheresse.

La question a fait les manchettes récemment lorsque la multinationale Nestlé a acheté un puits qui était aussi convoité par le comté de Wellington. Selon les nouvelles règles, l'exploitation de ce nouveau puits ne pourrait pas aller de l'avant.

Compte tenu des changements climatiques, et plus particulièrement des conséquences de la sécheresse et de la croissance constante de la population, nous allons travailler avec nos partenaires pour veiller à la protection adéquate de cette ressource vitale.

Glen Murray, ministre de l'Environnement

Les contrats des compagnies d'embouteillage seraient renouvelés pour une période maximale de 5 ans à la fois, plutôt que pour 10 ans comme actuellement.

La population a jusqu'au 1er décembre pour soumettre des commentaires.

Prix inchangé

L'Ontario n'augmente pas les droits exigés pour le pompage d'eau pour l'instant, alors que le gouvernement poursuit son analyse de la situation.

À l'heure actuelle, les compagnies d'embouteillage ne paient que 3,71 $ par million de litres pompés.

Le ministre Murray s'attend à « en entendre beaucoup parler » durant les consultations publiques.

Avec les informations de La Presse canadienne

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale