•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alexandre Cloutier est serein après sa défaite

Chargement de l’image

Le péquiste Alexandre Cloutier

Photo : PC/Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une semaine après sa défaite devant Jean-François Lisée, le député de Lac-Saint-Jean Alexandre Cloutier dit qu'il voulait laisser la place au nouveau chef du Parti québécois avant de réagir au résultat du vote.

Un texte de Chantale DesbiensTwitterCourriel

En entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo, il s'est dit tout à fait serein et en paix avec lui-même. Il estime qu'il n'a rien à se reprocher.

« J'ai mené une campagne de conviction avec ce que je pensais qui était bon pour le Québec, souligne Alexandre Cloutier. Je l'ai fait avec transparence, avec coeur, avec intégrité. Je suis très fier de la campagne que j'ai faite. »

Le député de Lac-Saint-Jean mentionne qu'il a obtenu un appui massif des électeurs de sa circonscription et de la région durant la course à la direction du Parti québécois.

Le nombre de membres du Parti dans Lac-Saint-Jean est passé de 700 à 3700. Pour l'ensemble du Saguenay-Lac-Saint-Jean, 9000 personnes détiennent leur carte de membre.

Favori dans les sondages en début de course, il est encore incapable d'expliquer pourquoi le vent a tourné. Il admet cependant que le fait d'avoir été associé à l'establishment du Parti ne lui a pas été favorable.

« Chaque fois que j'ai répondu aux questions, je l'ai toujours fait dans l'esprit de me dire : ce que je dis maintenant dans la course, je vais le dire après la course et je vais le dire lorsque je serai premier ministre du Québec. C'était ça qui m'habitait. »

— Une citation de  Alexandre Cloutier, député de Lac-Saint-Jean

Alexandre Cloutier affirme qu'il souhaite rester député de sa circonscription et qu'il est là pour construire. La région fait face à des enjeux majeurs comme le conflit du bois d'oeuvre, la gestion des berges du lac Saint-Jean et le déclin démographique.

Voici l'entrevue à l'émission Café, boulot, Dodo.

Alexandre Cloutier, député de Lac-Saint-Jean

Alexandre Cloutier, député de Lac-Saint-Jean

Photo : Radio-Canada

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !