•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des groupes anti-immigration se font entendre à Québec

Le reportage d'Aude Brassard-Hallé
Radio-Canada

Près de 75 manifestants ont marché dans le Vieux-Québec, samedi midi, afin de dénoncer les politiques d'immigration des gouvernements du Québec et du Canada et de ce qu'ils qualifient « d'islam radical ».

« Immigration non contrôlée, envahissement assuré », ont scandé quelques manifestants réunis sous la bannière de plusieurs groupes tels que Pegida Québec, Justiciers du peuple, Soldats d'Odin et différentes factions du groupe La Meute.

Certains manifestants ont répété aux journalistes présents qu'ils n'appartenaient pas « à un mouvement raciste ».

« Ce n'est pas contre une race, mais bien contre une religion et une idéologie qu'on en a », a déclaré Christian Desrochers, du groupe Justiciers du peuple.

Les agents de la police de Québec ont dû intervenir devant l'Assemblée nationale.Les agents de la police de Québec ont dû intervenir devant l'Assemblée nationale. Photo : Radio-Canada/Aude Brassard-Hallé

La manifestation était encadrée par la police de Québec, qui a dû intervenir lorsque des militants antifascistes se sont invités à l'événement. « Nous, on veut dénoncer leur discours haineux, homophobe et islamophobe, a lancé un manifestant qui n'a pas voulu se nommer. Ils sont assez nombreux [aujourd'hui]. Ça fait quand même peur. »

Parmi le groupe de militants antifascistes, Cora Lemoine, une femme voilée, était venue dénoncer la manifestation. Selon elle, les manifestants auraient tout à gagner en s'informant davantage. 

Quelqu'un qui pose une question est beaucoup plus admirable que quelqu'un qui crie et qui me dit de retourner chez moi. Je suis chez moi. Je viens de Granby.

Cora Lemoine

« Nous on est là pour dire "vous avez peur pour rien". [Ce que vous avez devant vous], ce n'est pas une islamiste. c'est une femme qui travaille, qui élève une famille et qui a beaucoup d'amis, a-t-elle déclaré. Donc je ne dois pas être si détestable que ça! »

Les organisateurs du rassemblement prévoient d'autres manifestations « contre l'islam radical à Québec » au cours des prochains mois.

Québec

Société