•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expo 2025 à Toronto coûterait près de 2 milliards de dollars

Le centre-ville de Toronto

Le centre-ville de Toronto

Photo : PC/AARON HARRIS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les avantages économiques, sociaux et culturels découlant d'une Exposition universelle à Toronto dépassent largement son coût estimé à 1,91 milliard de dollars, selon l'étude de faisabilité menée par des consultants.

Un texte de Lyne-Françoise PelletierTwitterCourriel

Le rapport de PwC, Arup et Lord Cultural Resources a été payé par un consortium d'entreprises privées dirigé par l'homme d'affaires Ken Tanenbaum.

Expo 2025 Canada servira à différencier, à redéfinir et à renouveler l'image de notre ville et de notre pays.

Nicholas Thadaney, PDG du Goupe TMX

Avantages

  • L'étude révèle qu'une exposition universelle tenue à Toronto pourrait augmenter le PIB national de 4,37 milliards de dollars.
  • Par ailleurs, les trois ordres de gouvernement pourraient se partager 1,26 milliard en recettes fiscales.
  • De plus, la vente de billets, les commandites et les autres sources de revenus estimées à 1,64 milliard suffiraient à couvrir les coûts d'exploitation, tout en affichant un surplus.
  • Expo 2025 créerait aussi des milliers d'emplois et laisserait 1000 logements abordables en legs à Toronto.

Le budget de 1,91 milliard pour organiser une exposition universelle est une somme modeste si on le compare à celui de Milan, en Italie, dont l'Expo a coûté 13 milliards d'euros.

Revitalisation du secteur riverain

Le secteur portuaire (Port Lands), un quartier industriel situé au sud-est du centre-ville de Toronto, est le site proposé pour tenir l'exposition universelle. Toutefois, il y a plusieurs problèmes associés à ce site. Il est situé dans une plaine inondable et le sol est contaminé.

L'étude souligne qu'une exposition ne pourrait y être tenue qu'à certaines conditions : les travaux pour prévenir les inondations et la construction d'un arrêt pour le système de transport en commun SmartTrack doivent être complétés à temps, soit 2023. Les coûts de ces travaux et infrastructures ne sont pas compris dans le budget de 1,91 milliard.

« Ce n'est pas seulement une question de coûts, mais un investissement pour la ville », fait valoir le sénateur et ancien maire de Toronto Art Eggleton.

Le rapport complet sur la faisabilité d'une exposition universelle à Toronto sera rendu public la semaine prochaine.

Le comité exécutif du maire John Tory en fera l'examen et décidera si le projet devrait aller de l'avant ou non, lors de sa réunion mensuelle du 26 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !