•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg doit avoir un bureau central bilingue pour les urgences, dit un expert 

Les services d'ambulance, d'incendie et de police à Winnipeg n'ont pas assez de personnel pour assurer la prestation de services bilingues en tout temps.
Les services d'ambulance, d'incendie et de police à Winnipeg n'ont pas assez de personnel pour assurer la prestation de services bilingues en tout temps. Photo: ICI Radio-Canada

Selon un avocat spécialisé en droits linguistiques, la Ville de Winnipeg doit avoir un bureau central de répartition bilingue ouvert 24 heures sur 24 pour venir en aide aux gens lorsqu'ils demandent des services d'intervention d'urgence.

Nathalie Labrecque a vécu une expérience traumatisante la fin de semaine dernière lorsqu'elle a appelé le 911 en français à Winnipeg. La téléphoniste anglophone n'arrivait pas à comprendre ce qui se passait.

L'avocat Michel Doucet, professeur à l'Université de Moncton, travaille à un observatoire des droits linguistiques. Il dit que la Charte de la Ville de Winnipeg prévoit certaines obligations linguistiques.

« Le règlement de la Ville de Winnipeg prévoit qu'il doit y avoir un bureau de répartition centrale bilingue ouvert 24 heures sur 24, explique-t-il. Il semble y avoir un défaut au niveau de la Ville, puisqu'elle n'a pas été en mesure de dire pourquoi ce service-là n'a pas été offert immédiatement à la personne francophone. »

Services d'ambulance, d'incendie et de police

Bien que tous les efforts voulus soient déployés afin d'affecter du personnel bilingue à Saint-Boniface et dans le reste du District de Riel ainsi que dans les bureaux centraux où les services de soutien et administratifs sont offerts, aucun de ces services ne dispose du personnel suffisant pour assurer la prestation de services bilingues en tout temps et en toutes circonstances. Dans les situations d'urgence, c'est toujours le personnel qui est en mesure d'intervenir le plus rapidement qui est dépêché, et il en sera toujours ainsi. Pour ce qui est des situations non urgentes, il est possible de dépêcher du personnel bilingue.

Rapport 2015, sur le respect des obligations de la Ville de Winnipeg en matière de services en français

M. Doucet constate également que, selon la politique des services bilingues du Manitoba et la Loi sur les Centres de services bilingues du Manitoba, il n'y a rien qui désigne spécifiquement les services de 911 sur l'ensemble de la province.

« Je crois que c'est une question qui devrait être abordée par les responsables de la Société franco-manitobaine (SFM) auprès du gouvernement, auprès des responsables des langues officielles et auprès de la Ville de Winnipeg, dit-il. Afin qu'à l'avenir il y ait un protocole clair pour s'assurer que les francophones qui font appel à ces services puissent avoir le service en français immédiatement et ne pas avoir des délais parfois trop longs et qui risquent de mettre en péril la vie de certaines personnes. »

Manitoba

Francophonie