•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Lune constamment bombardée

La Lune

Photo : NASA

Radio-Canada

Pas moins de 222 nouveaux cratères d'impact sont apparus à la surface lunaire au cours des sept dernières années. C'est 33 % de plus que ce à quoi les scientifiques s'attendaient.

Un texte d'Alain LabelleTwitterCourriel

L'ingénieur Emerson Speyerer et ses collègues de l'Université d'État d'Arizona estiment qu'environ 180 cratères d'au moins 10 mètres de diamètre se forment chaque année sur la Lune. À ce rythme, les deux premiers centimètres de la couche de poussière (le régolithe) à la surface de notre satellite naturel sont complètement retournés en environ 81 000 ans.

Le saviez-vous?

La Lune continue à être marquée de cratères, car son atmosphère, extrêmement mince, n'empêche pas les petites météorites d'atteindre sa surface. Pour sa part, la Terre est protégée par son atmosphère consistante qui parvient à arrêter de nombreux débris.

Les géologues planétaires devront repenser leur compréhension de l'âge de la surface lunaire, qui est estimé en fonction du nombre de cratères et du temps sans qu'elle soit modifiée par un impact.

De plus, en analysant les images recueillies par l'orbiteur Lunar Reconnaissance de la NASA, les chercheurs ont détecté des milliers de subtiles altérations à la surface lunaire qui seraient des cicatrices d'impacts secondaires ayant retourné les poussières de surface sur plusieurs centimètres, sans former vraiment un cratère.

Le détail de ces travaux est publié dans le magazine Nature (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Science