•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Samsung et le problème des batteries au lithium-ion

Le Galaxy Note7 de Samsung

Le Galaxy Note7 de Samsung

Photo : Kim Hong-Ji / Reuters

Samsung ne vit pas ses meilleures heures. Le géant sud-coréen, qui avait déjà procédé à deux rappels de son téléphone Galaxy Note 7, a décidé de cesser la production du téléphone en raison des risques d'incendies et d'explosions. Dans ce cas-ci, comme dans plusieurs autres, c'est la batterie au lithium-ion qui est en cause. 

La science des batteries au lithium-ion

L'entreprise a enregistré 92 cas de surchauffe de la batterie de son téléphone Galaxy Note 7 aux États-Unis. Selon des informations révélées par l'organisme américain de régulation des télécommunications, 26 incidents ont causé des brûlures et 55, des dommages matériels. 

Comment de tels incidents ont-ils pu se produire? Ce n'est pas bien sorcier. Les téléphones, comme plusieurs autres types d'appareils, utilisent des batteries au lithium-ion. Elles diffèrent des piles de type AA que vous utilisez dans votre télécommande, par exemple. Ces batteries-là sont rechargeables et sont particulièrement efficaces pour emmagasiner l'énergie.

Une batterie au lithium-ion a deux électrodes, c'est de là que l'électricité entre ou sort de la batterie. L'anode est remplie d'ions négatifs et la cathode, d'ions positifs. Quand on utilise la batterie, le lithium se déplace de la cathode à l'anode et quand on la recharge, le lithium fait le chemin inverse. Un séparateur empêche tout contact entre la cathode et l'anode pour éviter les risques d'incendies ou d'explosions.

D'où viennent les risques de surchauffe?

Plusieurs éléments peuvent mener à la surchauffe d'une batterie au lithium-ion. Par exemple, à la recharge, le logiciel qui régule la charge (la vitesse et la limite) pourrait être défectueux et mener à la surchauffe qui provoque l'explosion.

Un Samsung Galaxy Note 7 après avoir pris feu

Un Samsung Galaxy Note 7 après avoir pris feu

Photo : La Presse canadienne / Andrew Zuis

Parmi les autres raisons, il y a aussi les défauts de fabrication. Si des matériaux se retrouvent dans la batterie au moment de l'assemblage, ils pourraient provoquer une réaction en chaîne menant à la surchauffe. Selon des rapports préliminaires, dans le cas du Galaxy Note 7, ce sont des erreurs d'assemblage qui semblent être à l'origine de plusieurs des incendies rapportés. Une pression indue au moment de l'assemblage aurait provoqué le déchirement du séparateur entre la cathode et l'anode.

Ces appareils sont plus fragiles qu'on ne le pense. Un bris de séparateur pourrait aussi être causé par une chute brutale de l'appareil.

Loin d'être la première fois

Samsung est loin d'être seule aux prises avec ce type de problème. En 2006, le fabricant d'ordinateurs Dell a rappelé plus de 4 millions de batteries d'ordinateurs pour des risques de combustion. En 2009, Nokia a rappelé 46 millions de téléphones pour des risques de court-circuit. En 2013, le modèle d'avion Boeing 787 Dreamliner a été cloué au sol par la FAA (Federal Aviation Administration) après des incidents liés aux batteries au lithium-ion utilisées à bord. On se souviendra aussi des fameux gyropodes qui ont été rappelés l'été dernier pour ce même problème d'explosion des batteries au lithium-ion.

Et n'allez pas penser que le plus gros compétiteur de Samsung, Apple, n'est jamais concerné par ce genre d'incidents. Des explosions de divers modèles d'iPhone ont été rapportées en août dernier et à nouveau dans les derniers jours. En effet, ABC News a rapporté qu'Apple venait d'ouvrir une enquête sur des incidents impliquant des explosions de son iPhone 6s Plus. Cela dit, pour le moment, il semble s'agir d'incidents isolés.

C'est donc dire que les problèmes de batteries au lithium-ion n'ont rien de nouveau. Ce qui est inédit, c'est la décision de Samsung de cesser la production d'un téléphone. La marque s'en remettra-t-elle avec la production du prochain modèle? Le doute planera-t-il toujours quant à la fiabilité de ses appareils?

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.