•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Centre culturel Aberdeen de Moncton livre ses trésors

Ouverture des capsules témoins du Centre culturel Aberdeen à Moncton

Ouverture des capsules témoins du Centre culturel Aberdeen à Moncton

Photo : Amélie Gosselin/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des capsules témoins enfouies depuis plus de 100 ans dans les murs du Centre culturel Aberdeen, à Moncton, au Nouveau-Brunswick, ont livré leurs secrets.

Les deux boîtes métalliques ont été découvertes dans des murs lors des travaux de rénovation au centre.

Les capsules ont été ouvertes avec grand soin mercredi par Lawren Campbell, responsable patrimoine à la Ville de Moncton, sous les yeux attentifs du directeur général du Centre culturel Aberdeen, René Légère.

Documents trouvés à l'intérieur des capsules témoins du Centre culturel Aberdeen à MonctonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Documents trouvés à l'intérieur de la capsule témoin du Centre culturel Aberdeen à Moncton

Photo : Amélie Gosselin/Radio-Canada

Qu'a-t-on trouvé? « Différents journaux de l'époque, des bulletins paroissiaux, et même le programme [de la cérémonie] lors de la pose de la pierre angulaire. Il y a aussi des objets de l'époque : des timbres et des pièces de monnaie », énumère Lawren Campbell.

Capsules témoins dans un mur du Centre culturel Aberdeen de MonctonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Capsule témoin dans un mur du Centre culturel Aberdeen de Moncton

Certaines pièces présentent un aspect particulier, comme la liste des enseignantes qui oeuvraient à Moncton en 1915. Il y a aussi une photo du bâtiment original de l'ancienne école Aberdeen, tel qu'on pouvait le voir en 1897. La structure a été détruite par un incendie en 1916. L'édifice actuel a été construit peu de temps après.

Selon René Légère, ces documents ne pouvaient arriver à un meilleur moment. « Ce qui est intéressant, c'est que ça se produit dans le cadre du 100e anniversaire. Nous organisons justement des retrouvailles pour les anciens, les 25 et 26 novembre. Ce seront des objets intéressants à leur montrer, avec l'exposition de photos que nous sommes en train de rassembler », lance René Légère avec enthousiasme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie