•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Important contrat éolien pour la Société de chemin de fer de la Gaspésie

Des mâts d'éoliennes transportés par train (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Société du chemin de fer de la Gaspésie (SCFG) vient d'obtenir le plus gros contrat de son histoire. Dès le mois de janvier, elle transportera les pales d'éoliennes de l'usine LM Windpower de Gaspé.

Les pales seront d'abord transportées par camion jusqu'à New-Richmond, puis chargées sur des wagons en direction de la Matapédia. De là, le Canadien National sera responsable d'acheminer la cargaison vers les États-Unis.

Ainsi, chaque mois, 48 pales seront transportées sur le rail pour un total de 600 composantes en 2017. Cela représente d'importants revenus pour la SCFG. Le président, Éric Dubé, s'en réjouit, mais il ne peut en dévoiler le montant exact.

L'usine LM Wind Power, à Gaspé.

L'usine LM Wind Power, à Gaspé.

Photo : Radio-Canada

« C'est plusieurs plusieurs dizaines de milliers de dollars, mais on ne peut pas dévoiler le montant du contrat, car on est toujours en négociation pour en avoir d'autres. Notre objectif nous autres c'est vraiment de travailler à avoir la suite, mais il ne faut pas oublier qu'on est en compétition avec d'autres moyens de transport », explique M. Dubé.

Par ailleurs, Éric Dubé estime que ce contrat lance un signal fort au propriétaire du tronçon Matapédia-Gaspé, soit le gouvernement du Québec, afin qu'il investisse les 80 millions de dollars requis pour remette le rail en état. C'est que tous les mois, un convoi éolien long de deux kilomètres circulera sur les rails l'an prochain.

Des pâles d'éoliennes sur un chantier de construction.

Des pâles d'éoliennes sur un chantier de construction.

Photo : Radio-Canada

« Notre objectif a toujours été d'avoir du trafic, du volume. Là, on vient de démontrer par ce contrat qu'on a du potentiel. On veut réhabiliter le tronçon, que l'intérêt et les besoins sont là jusqu'à Gaspé. », conclut le président, Éric Dubé.

D'après les informations de Pierre Cotton

Est du Québec

Transports