•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Commission scolaire de langue française de l'Î.-P.-É. dit non à une nouvelle école secondaire

L'école Évangéline

L'école Évangéline (archives).

Photo : Patrick Buswell/Radio-Canada

Radio-Canada

La Commission scolaire de langue française (CSLF) de l'Île-du-Prince-Édouard ferme définitivement la porte à la construction d'une école secondaire entre Abram-Village et Summerside.

Un texte de François Pierre DufaultTwitterCourriel

L'administration scolaire francophone planchait déjà sur l'ajout des classes de 11e et 12e années à l'École-sur-Mer, à Summerside, et sur la rénovation de l'école Évangéline, à Abram-Village.

Mais à la demande de Charlottetown, la CSLF avait accepté d'examiner la possibilité de construire une nouvelle école pour les élèves de la 10e, 11e et 12e années à mi-chemin entre Abram-Village et Summerside afin de desservir ces deux communautés.

Deux rencontres publiques ont cependant montré l'opposition des parents au projet de nouvelle école, selon l'administration scolaire.

Présentement, les élèves de 11e et 12e années de Summerside vont à l'école Évangéline. La 10e année est offerte à l'École-sur-Mer depuis septembre.

« À l'encontre des droits constitutionnels »

Dans un communiqué, la CSLF souligne que la construction d'une école secondaire entre Abram-Village et Summerside « irait à l'encontre des droits constitutionnels accordés aux francophones » en vertu de la Charte canadienne des droits et libertés.

De plus, le fait de jumeler deux écoles de langue française nuirait à la vitalité des communautés acadiennes et francophones de l'Île-du-Prince-Édouard, selon l'administration scolaire. Les six écoles de langue française de la province sont aussi des centres communautaires et elles sont des « piliers des communautés » acadiennes et francophones, rappelle l'organisation.

La CSLF demande à Charlottetown de financer dès 2017 l'ajout des classes de 11e et 12e années à l'École-sur-Mer et la rénovation de l'école Évangéline.

Acadie

Jeunesse