•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Syrie : la France veut que la Cour pénale internationale se penche sur la Russie

Un homme armé se déplace aux côté d'une femme dans un camp de réfugiés dans le nord d'Alep.

Un homme armé se déplace aux côté d'une femme dans un camp de réfugiés dans le nord d'Alep.

Photo : Khalil Ashawi / Reuters

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre français des Affaires étrangères invite la Cour pénale internationale à enquêter sur les crimes de guerre qu'aurait commis la Russie en Syrie.

Jean-Marc Ayrault a déclaré, lundi, sur les ondes de France Inter que le gouvernement français allait communiquer avec les procureurs pour qu'une enquête soit lancée.

Il a ajouté que la France s'oppose aux bombardements russes à Alep et que le pays est plus déterminé que jamais à sauver les civils syriens.

M. Ayrault a précisé que l'enquête devrait se pencher sur l'implication de Moscou dans l'offensive aérienne menée sur la partie est de la ville, qui est sous le contrôle des rebelles.

Samedi, la Russie a posé son veto pour bloquer une résolution soumise au conseil de sécurité des Nations unies par la France et l'Espagne visant à mettre fin aux hostilités à Alep.

Syrie : l'engrenage de la guerre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !