•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Intolérance au gluten ou maladie coeliaque: la vigilance est de mise

Du pain sans gluten

Du pain sans gluten

Photo : iStock

Radio-Canada

De plus en plus de produits sans gluten sont disponibles dans les épiceries. De nombreuses personnes se disent intolérantes, d'autres éliminent la protéine par choix mais la vigilance est de mise dans tous les cas.

En entrevue à l'émission Format Libre, la présidente de l'Ordre professionnel des diététistes du Québec, Paule Bernier a expliqué quelques uns des mythes et réalités autour des produits sans gluten.

Selon Santé Canada, une personne sur 133 est atteinte de la maladie coeliaque au Canada, soit 1 % de la population canadienne. La maladie cœliaque est une affection dans laquelle la surface d'absorption de l'intestin grêle est endommagée par le gluten.

Les dangers de l'auto-diagnostic

La présidente de l'Ordre met en garde les gens qui seraient tentés de conclure rapidement qu'ils ont les symptômes de la maladie coeliaque. Sans une biopsie intestinale et un prélèvement sanguin, il sera impossible d'avoir un portrait clair de la situation.

Certaines personnes peuvent toutefois vivre de l'hypersensibilité face à l'ingestion de gluten mais aucun consensus scientifique n'existe sur les causes.

« L'alimentation nord-américaine est faite de beaucoup de céréales qu'on ne soupçonne pas parce que l'on mange des produits hyper-transformés. Mais d'autres aliments procurent des symptômes gastro-intestinaux. II est important de faire un bon diagnostic par rapport aux causes des maladies gastro-intestinales », souligne-t-elle.

Mme Bernier invite la population à s'informer sur les intolérances aux « FODMAP », des aliments qui contiennent des lactoses ou des fructoses, rapidement fermentés par les bactéries du côlon et qui occasionnent également des tensions abdominales. Selon elle, plusieurs études ont été faites sur le sujet et documentent le phénomène.

Paule Bernier invite les patients à la prudence avant d'entreprendre une diète sans gluten. Selon elle, il ne s'agit pas d'une question de « mode » mais bien d'apport alimentaire. 

« Il s'agit d'une maladie auto-immune, c'est associé à une prévalence importante de cancer du côlon. Ça s'attaque à la membrane du petit intestin et il y a des prédispositions génétiques à cette maladie. Il ne faut pas confondre cela avec l'hypersensibilité », dit-elle.

Bien que certains produits sans gluten soient dispendieux, elle remarque que depuis 2011, les prix de ces produits sans gluten se démocratisent. La prudence est toutefois de mise dans le choix de ces aliments. 

« L'autre jour, j'ai vu des prunes sans gluten alors qu'elles n'en contiennent pas. Il faut poser des questions. Il y a des allégations qui sont parfois douteuses même si c'est sous la réglementation de Santé Canada », conclut-elle.

Acadie

Industrie alimentaire