•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drake, LE roi du hip-hop en 2016, s'amène ce soir à Montréal

Drake

Drake

Photo : Invision/AP/Charles Sykes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Il règne parmi les maîtres de la pop internationale aux côtés de Kanye West, Jay Z et Justin Bieber. Le magazine spécialisé Billboard a officiellement consacré One Dance comme LA chanson de l'été 2016.

Le Torontois Drake, qui sera au Centre Bell de Montréal vendredi soir, a marqué les ventes de musique et les palmarès en 2015; il a également régné en ligne sur l'application musicale Spotify, ses chansons, dont Hotline Bling et One Dance ayant reçu 1,8 milliard d'écoutes.

En 2015, ces résultats exceptionnels lui ont permis d'engranger plus de 52 millions de dollars, derrière seulement les rappeurs américains Diddy et Jay Z.

(Source: YouTube/DrakeVEVO)

En 2016, Drake a fait paraître l'album Views, qui est déjà l'un des meilleurs vendeurs de l'année. Rihanna et le rappeur Future apparaissent sur ce quatrième album du Torontois. Mais comment Drake est-il parvenu à se hisser parmi les rappeurs les plus populaires de l'heure?

De la télé au rap

Avant de se faire connaître avec sa voix, Drake, alors adolescent, est devenu une figure populaire grâce à son rôle dans la télésérie canadienne Degrassi, nouvelle génération. Il y a interprété Jimmy Brooks, un athlète en fauteuil roulant, de 2001 à 2009.

Le passage des plateaux de tournage aux scènes rap s'est effectué à partir de 2006, mais Drake a réellement connu le succès à partir de 2009, grâce à ses participations aux chansons de Lil Wayne, de Rihanna et d'A$AP Rocky.

Son premier album officiel, Thank Me Later, est paru en 2010. Depuis, il a rappé/chanté avec Kanye West, Eminem, Kings of Leon, Alicia Keys et Nicki Minaj, sans compter ses multiples collaborations avec le rappeur Future.

Depuis, Drake a mis la main sur un seul prix Grammy, celui du meilleur album rap, grâce à Take Care, en 2012.

L'obsession de la célébrité

Avec patience et acharnement, Drake a atteint les cimes des palmarès hip-hop tout en évitant d'aborder la criminalité urbaine, un thème cher à ses contemporains (tous Américains) comme Kendrick Lamar, Lil Wayne et 50 Cent.

Provenant de la banlieue de Toronto et ayant été élevé par sa mère blanche au sein de la communauté juive, Drake demeure résolument apolitique et préfère débiter des rimes sur les revers de fortune de la célébrité et sur le sport, Drake étant un amateur averti de basketball. Depuis les lignes de côté, il assiste fréquemment aux matchs des Raptors de Toronto, avec qui il a signé une entente de partenariat.

(Source :YouTube/DrakeVEVO)

Jouissant d'un succès populaire inégalé, Drake a aussi reçu l'aval des critiques et du milieu canadien de la musique avec ses trois nominations au prix Polaris, l'une des récompenses musicales les plus prestigieuses au pays.

Avec les informations de Business Insider, et The Guardian

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !