•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le refuge Lighthouse accueille des sans-abri malgré un manque de financement

Un dortoir du refuge pour sans-abri Lighthouse à Saskatoon

Un dortoir du refuge pour sans-abri Lighthouse à Saskatoon

Photo : CBC/Victoria Dinh

Radio-Canada

Alors que 17 cm de neige s'abattaient sur Saskatoon mercredi, le refuge pour sans-abri Lighthouse a décidé d'ouvrir ses portes à 11 itinérants en quête de lits d'urgence, malgré un manque de financement provincial.

La Saskatchewan a annoncé la semaine dernière qu'elle n'accordera pas de nouveau financement au centre de stabilisation du Lighthouse, indiquant que certains bénéficiaires reçoivent déjà du financement ailleurs. Depuis, le refuge a dû refouler des itinérants dans le besoin, malgré les températures hivernales. 

Le directeur général de l'organisme, Don Windels, dit qu'il s'agit d'un choix difficile, mais nécessaire. « Je suis sorti d'une réunion hier soir vers 21 h. J'essuyais ma voiture et je me suis dit : "On ne peut pas laisser les gens dans la rue." J'ai appelé le refuge et j'ai dit : "Ouvrez les portes. Hébergeons toute personne qui a besoin d'un toit." »

Le centre de stabilisation a été mis en place en 2013 pour permettre aux itinérants en état d'ébriété de trouver un endroit où dormir, afin de ne pas finir dans les cellules de détention ou dans les centres d'urgence.

Don Windels veut rencontrer les députés provinciaux de Saskatoon pour plaider contre les compressions. Il souhaite qu'ils viennent au refuge dans le but de comprendre la réalité des personnes sans domicile fixe.

Mobilisation citoyenne

Une trentaine de citoyens se sont réunis dans un centre communautaire de Saskatoon jeudi pour tenter de trouver des solutions. L'organisateur de l'événement, Peter Garden, propose aux gens de donner des vêtements ou de loger des sans-abri chez eux. Présentement, ceux qui passent une nuit au refuge doivent payer 30 $ par nuit.

Ceux qui ne peuvent payer doivent prouver au ministère de Services sociaux qu'ils n'ont nulle part où aller. Si leur demande est acceptée, le refuge reçoit un montant de 68,50 $ par nuit pour assurer les services aux bénéficiaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Pauvreté