•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le phénomène des clowns effrayants arrive en Atlantique

Le phénomène des clowns effrayants arrive en Nouvelle-Écosse: les autorités sont aux aguets
Radio-Canada

Le phénomène des clowns sinistres qui s'est répandu aux États-Unis et dans certaines provinces canadiennes ces derniers mois touche de plus en plus la région atlantique.

Mardi, un jeune homme de 24 ans affublé d'un masque de clown effrayant a été arrêté à Clarks Harbour, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Selon la GRC, il a tenté de saisir la manche d'un jeune garçon qui marchait avec un groupe d'enfants le long d'une rue du village.

Il a été accusé d'avoir violé les conditions de sa libération conditionnelle.

Plus tôt cette semaine, la police d'Halifax a ouvert une enquête après qu'une photo montrant un clown effrayant devant une école secondaire eut été affichée sur le média social Instagram.

Cette photo apparaissait dans un compte intitulé Les clowns d'Halifax. Dans la légende, il était écrit : « Nous vous traquons donc gardez les yeux ouverts. Nous ne tuons pas, nous faisons seulement peur! »

Mardi, la police municipale de Truro a affirmé être au courant de menaces impliquant des « clowns » faites sur Facebook.

Des jeunes déguisés en clowns ont effrayé des enfants qui s'amusaient dans un parc de Gatineau en août dernier.Des jeunes déguisés en clowns ont effrayé des enfants qui s'amusaient dans un parc de Gatineau en août dernier. Photo : Caroline Saint-Pierre/FACEBOOK

La police régionale du Cap-Breton, également, affirmait à un quotidien d'Halifax récemment avoir reçu plusieurs appels, à la fin septembre, au sujet de clowns se tenant au milieu de chemins ou sautant dans le chemin à l'approche de véhicules, une infraction passible d'une amende de 410 $.

Et c'est sans compter les commentaires au sujet de clowns effrayants qui abondent dans les médias sociaux. Des gens y rapportent régulièrement des apparitions et même des attaques de clowns effrayants, des allégations qui relèvent souvent de la rumeur bien plus que de la réalité.

Une peur qui remonte à l'enfance

Un professeur de folklore à l'Université du Cap-Breton, Ian Brodie, affirme que la peur des clowns est un exemple d'une des grandes phobies de l'enfance, comme celles de trouver des lames de rasoir dans des pommes à l'Halloween.

Que les histoires qu'on raconte soient vraies ou pas, elles cadrent avec le sentiment grandissant selon lequel le monde est dangereux.

Ian Brodie, professeur de folklore à l'Université du Cap-Breton

Un chroniqueur de la culture populaire à CBC, Jesse Wente, affirmait même récemment que la peur est devenue une façon d'obtenir un avantage en politique, en citant l'exemple de la campagne du candidat républicain Donald Trump aux États-Unis.

Acadie

Justice et faits divers