•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le professeur de Lethbridge accusé d'antisémitisme est suspendu

Chargement de l’image

Anthony Hall, professeur à l'Université de Lethbridge.

Photo : YOUTUBE

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le professeur accusé de promouvoir des théories complotistes et antisionistes a été suspendu par l'Université de Lethbridge.

Anthony Hall fait l'objet d'une enquête interne sur d'éventuelles violations de la Loi canadienne sur les droits de la personne, a fait savoir l'Université dans un communiqué. 

L'organisation de défense des droits des juifs B'nai Brith avait demandé que le professeur soit renvoyé de son établissement pour avoir nié l'Holocauste et promu des théories antisémites.

Le professeur apparaît dans de multiples vidéos en ligne et a écrit plusieurs articles dans un média appelé American Herald Tribune.

Il y discute des attentats du 11 septembre 2001, et les décrit comme étant un événement monté de toutes pièces avec, au centre du complot, Israël. Il remet aussi en cause, toujours en visant Israël, la fusillade au Parlement du Canada, les événements de Paris ainsi que ceux de Sydney.

Le spécialiste en études sur la mondialisation avait déclaré être victime d'une campagne de diffamation.

L'Université assure que les étudiants de M. Hall pourront suivre leur programme avec un nouveau superviseur. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !