•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Fédération des parents francophones de l'Î.-P.-É. priorise les garderies

L'Assemblée générale annuelle de la Fédération des parents de l'Île-du-Prince-Édouard
L'Assemblée générale annuelle de la Fédération des parents de l'Île-du-Prince-Édouard Photo: Radio-Canada/Jean-Luc Bouchard

Les Garderies. C'est la grande priorité de la Fédération des parents francophones de l'Île-du-Prince-Édouard pour la prochaine année. L'objectif des parents est de presser Charlottetown à améliorer le système de garderie sur l'île.

Une quarantaine de personnes ont assisté à l'assemblée générale annuelle de la fédération mercredi soir à Summerside. Le mandat de la présidente de la fédération, Julie Duchesne, a été renouvelé pour une troisième année à l'unanimité.

Sans surprise, les questions entourant la langue d'enseignement et les garderies francophones ont retenu l'attention tout au long de la soirée.

D'ailleurs, le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, recommandait dans un rapport publié plus tôt cette semaine de prioriser le développement de la petite enfance dans les communautés francophones, un rapport publié alors que le ministère du Patrimoine mène des consultations publiques sur les langues officielles.

Le gouvernement fédéral a déjà prévu investir 500 millions de dollars sur la garde des jeunes enfants en 2017-2018. Graham Fraser souhaite qu'une partie de ces fonds soit versée directement aux francophones en milieux minoritaires.

Selon Julie Duchesne, les éducatrices ne sont pas rémunérées à la hauteur de leurs tâches et elle espère qu'une partie de ces fonds leur assure un meilleur salaire.

Entre-temps, la Fédération poursuivra ses activités de sensibilisation et de formation liées à l'utilisation du français autant à l'école que dans les communautés.

D'après le reportage de Jean-Luc Bouchard

Acadie

Éducation