•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Inondations : Windsor a déversé des millions de litres d'eaux usées dans la rivière Détroit

Les installations de l'usine de traitement des eaux Little River à Windsor
Les installations de l'usine de traitement des eaux Little River à Windsor Photo: Radio-Canada/Nicolas Pham
Radio-Canada

Windsor a détourné 320 millions de litres d'eaux usées de sa municipalité et de Tecumseh vers la rivière Détroit lors des inondations de la semaine dernière, selon des documents obtenus à l'usine de traitement des eaux de Little River à Windsor.

Un texte de Nicolas PhamTwitterCourriel

L'usine reçoit les eaux usées de près de 90 000 résidences des deux municipalités, soit environ 35 millions de litres par jour. 

Lorsque les villes ont été submergées par des précipitations records de mercredi dernier, l'usine n'a pu faire face au volume d'eau.

Données de l'usine de traitement des eaux de Little River à WindsorDonnées de l'usine de traitement des eaux de Little River à Windsor Photo : Radio-Canada/Nicolas Pham

Selon le gérant des installations, Chris Manzon, l'opérateur de nuit a suivi le protocole et entamé un détournement des eaux usées après en avoir avisé le ministère ontarien de l'Environnement.

L'eau provenant des égouts municipaux n'a donc été filtrée et désinfectée que sommairement avant d'être rejetée dans la rivière Détroit.

Des millions de litres d'eau partiellement traitée ont donc été déversés dans la rivière. Du jamais vu dans la région selon Chris Manzon, directeur du Contrôle de la pollution à Windsor. 

Des détournements d'eaux usées ont lieu une dizaine de fois par année à l'usine Little River ; ils durent généralement moins d'une heure, et au maximum une demi-journée selon Chris Manzon. 

Celui de la semaine dernière a duré plus de 100 heures. 

Le ministère ontarien de l'Environnement et de l'Action en matière de changements climatiques refuse pour l'instant de se prononcer sur les conséquences du déversement. 

Évidemment c'est loin d'être idéal pour la faune et la flore marine. Mais dans ce cas-ci, nous n'avions pas le choix

Chris Manzon, Directeur, Contrôle de la pollution de Windsor

Rumeurs démenties

Plusieurs rumeurs circulent dans la population de Windsor voulant que les pompes de l'usine de traitement des eaux usées Little River ne fonctionnaient pas toutes au moment des inondations. 

Des citoyens montrent maintenant la Ville du doigt pour les reflux d'eaux qui ont inondé leurs sous-sols. Ils disent que cela aurait pu être évité si les opérateurs de l'usine de traitement avaient réagi plus rapidement. 

Or, une visite guidée de l'usine a permis mardi matin de constater que les pompes sont activées automatiquement. Elles sont régies par un système informatisé qui ajuste leur utilisation en réagissant directement au volume d'eau qui entre dans l'usine par les égoûts municipaux.

Selon le directeur des installations, les inondations étaient inévitables : même en fonctionnant à plein régime et en détournant les eaux usées, l'usine de Little River ne pouvait tout simplement pas faire face au volume d'eau déversé par les précipitations historiques de la semaine dernière. 

Toronto

Incidents et catastrophes naturelles