•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Une formation en production de la marijuana dès 2017 au N.-B.

    Une formation pour produire de la marijuana au Nouveau-Brunswick

    Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) offrira bientôt une formation en production de marijuana en partenariat avec l'industrie de la mariculture.

    Le CCNB sera d'ailleurs le premier établissement postsecondaire francophone canadien à offrir une formation bilingue en production de marijuana. Les premiers étudiants seront formés dès 2017 dans la région du Restigouche. 

    Le directeur général à la formation continue du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, Michel Doucet, explique qu'il s'agit d'une formation de base, d'abord créée après l'annonce des promoteurs du projet de Zénabis, à Atholville.

    « Récemment, il y a eu une belle annonce dans la région d'Atholville pour Zénabis. Le Collège, s'est affilié avec le gouvernement et l'entreprise pour mettre sur pied un nouveau programme qui répond aux besoins plus larges de l'industrie. À partir du profil d'emploi donné par les employeurs, nous voulons former des travailleurs sur le plancher et qui font du contrôle de qualité », explique-t-il.

    Il explique que la formation sera axée sur le respect des normes environnementales, de la botanique et des critères de contrôle de qualité, selon les normes de l'industrie médicale.

    La durée du programme n'est pas encore fixée et la capacité d'accueil au programme sera basée sur les besoins et le développement de l'industrie de la mariculture, selon M. Doucet.

    Michel Doucet est le directeur général à la formation continue du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick.Michel Doucet est le directeur général à la formation continue du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick. Photo : Radio-Canada

    Deux entreprises de production de marijuana au Nouveau-Brunswick

    L'arrivée de ce programme est intimement liée à l'arrivée de deux entreprises de production de marijuana dans la province. La première, OrganiGram, est située à Moncton, au Nouveau-Brunswick.

    La deuxième usine, Zénabis, sera installée sur le site de l'ancienne usine Atlantic Yarns, à Atholville, au coût de 14 millions de dollars. Le gouvernement provincial s'est engagé, à la hauteur de 4 millions de dollars dans ce projet. 

    Michel Doucet explique qu'un programme similaire existe déjà en Colombie-Britannique, mais il porte davantage sur le volet commercialisation tandis que celui du Nouveau-Brunswick sera adapté aux besoins des deux entreprises locales.

    « Le programme en Colombie-Britannique est davantage axé sur le marketing, mais sur une base scientifique. Nous travaillons avec ces partenaires-là pour être présents. Cette stratégie de formation est proportionnellement liée au développement économique de la province puisque la marijuana a été identifiée comme priorité du dernier plan économique au Nouveau-Brunswick », souligne-t-il.

    D'autres formations ailleurs au Nouveau-Brunswick?

    Le directeur de la formation continue n'exclut pas qu'une autre formation soit offerte ailleurs au Nouveau-Brunswick, notamment à Moncton, mais la demande venant de l'industrie devra la justifier. 

    « On doit s'asseoir avec nos partenaires pour voir quelle est la croissance de l'industrie. Ce n'est pas un programme où l'on produira 12 cohortes par année. Nous voulons un programme fort, crédible qui répondra aux besoins de l'industrie », souligne-t-il.

    Le recrutement de professeurs n'a pas encore commencé, mais c'est une question de temps avant que le CCNB entame le processus d'embauche.

    D'après le reportage de Karine Godin

     

    Acadie

    Éducation