•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les finalistes des Prix littéraires du gouverneur général sont dévoilés

Anaïs Barbeau-Lavalette parle de son roman, La femme qui fuit.
Anaïs Barbeau-Lavalette parle de son roman, La femme qui fuit. Photo: Radio-Canada/Olivier Lalande
Radio-Canada

Anaïs Barbeau-Lavalette, Hugues Corriveau, Martine Delvaux, Dominique Fortier et Daniel Grenier sont en nomination pour les Prix littéraires du gouverneur général.

Ces auteurs sont en lice dans la catégorie romans et nouvelles, respectivement pour La femme qui fuit, Les enfants de Liverpool, Blanc dehors, Au péril de la mer et L'année la plus longue.

Du côté du théâtre, Wajdi Mouawad, avec Inflammation du verbe vivre, se mesurera à Michel Marc Bouchard (La divine illusion), à Hervé Bouchard (Le faux pas de l'actrice dans sa traîne), à Sébastien David (Les haut-parleurs) et à Olivier Kemeid (Five kings : l'histoire de notre chute).

Personne et le soleil de Louise Bouchard, Le poème est une maison de bord de mer de Normand de Bellefeuille, Au monde inventaire d'Antoine Dumas, La dureté des matières et de l'eau de Pierre Nepveu et Je suis la fille du baobab brûlé de Rodney Saint-Éloi sont nommés dans la catégorie poésie. Quant aux livres La main gauche de Jean-Pierre Léaud d'André Habib, Être et ne pas être de Michel Morin, Exercices d'amitié d'Yvon Rivard, Amerindia : essais d'ethnohistoire autochtone de Roland Viau et La vie flottante de Louise Warren, ils sont finalistes du côté des essais.

L'auteur Simon Boulerice dans nos studiosL'auteur Simon Boulerice Photo : Radio-Canada/Pascal Michaud

La catégorie texte de littérature jeunesse souligne le travail de Camille Bouchard (Nouvelle-Orléans), de Mario Brassard (Quand hurle la nuit), d'Amélie Dumoulin (Fé M Fé), de François Gilbert (Hare Krishna) et de Patrick Isabelle (Camille). Jules Asselin et Ninon Pelletier (Le mystère des billes d'or), Simon Boulerice et Delphie Côté-Lacroix (Florence et Léon), Stéphanie Lapointe et Rogé (Grand-père et la lune), Andrée Poulin et Marie Lafrance (Deux garçons et un secret) et Yayo (Pikiq) tenteront de l'emporter dans la catégorie littérature jeunesse, livres illustrés.

Du côté anglophone, l'écrivaine originaire de Vancouver Madeleine Thien, qui réside aujourd'hui à Montréal, s'est taillé une place parmi les finalistes dans la catégorie romans et nouvelles avec Do Not Say We Have Nothing. Kerry Lee Powell, Montréalaise d'origine résidant aujourd'hui à Moncton, au Nouveau-Brunswick, est aussi finaliste avec Willem de Kooning's Paintbrush. Les autres finalistes sont Gary Barwin (Yiddish for Pirates), Anosh Irani (The Parcel) et Katherena Vermette (The Break).

Les gagnants des Prix littéraires du gouverneur général seront connus le 25 octobre et leur prix, incluant une bourse de 25 000 $, leur sera remis le 30 novembre, à Ottawa.

Avec les informations de La Presse canadienne

Livres

Arts