•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Halifax satisfaite de son programme d'amnistie pour les armes à feu illégales

La police régionale d'Halifax a recueilli 152 armes à feu grâce au programme d'amnistie.
La police régionale d'Halifax a recueilli 152 armes à feu grâce au programme d'amnistie. Photo: CBC/Stephen Puddicombe
Radio-Canada

La Municipalité régionale d'Halifax affirme que son plus récent programme d'amnistie pour les armes à feu illégales a été couronné de succès. En deux semaines, du 12 au 23 septembre, la police municipale a recueilli 152 armes.

Les propriétaires qui remettaient leur arme à feu à la police recevaient 50 billets d'autobus d'une valeur de 100 $. Des 152 armes remises aux autorités, 123 étaient des armes d'épaule, 18 des armes de poing et 11 des fusils à plomb.

« En retirant ces armes de la circulation, Halifax est certainement plus en sécurité », affirme un spécialiste en sécurité publique à la municipalité, Ted Upshaw.

La société de transport Halifax Transit a offert 128 lots de billets, pour une valeur totale de 12 800 $. À l'origine, la municipalité régionale ne voulait pas débourser plus de 5000 $, mais elle a augmenté le budget du programme pour encourager la participation du public.

Vagues de crimes

Le programme fait suite à une série de meurtres par balles survenus à Halifax depuis le début de 2016. Neuf meurtres se sont produits dans la capitale néo-écossaise depuis le début de janvier, dont cinq commis avec des armes à feu.

L'inspecteur Jeffrey Dowling, de la Gendarmerie royale du Canada, reconnaît que les criminels ne remettent pas leurs armes à la police. Mais il croit que le programme d'amnistie rend quand même Halifax et sa région plus sûres.

Ce sont des armes dont les propriétaires ne veulent pas. En nous les remettant, ils réduisent les probabilités qu'elles soient volées et qu'elles servent à commettre des crimes.

Jeffrey Dowling, inspecteur à la GRC

Un précédent fructueux

Le but premier du programme est surtout de rappeler aux Haligoniens qu'ils peuvent remettre leurs armes à la police toute l'année. En 2015, par exemple, des citoyens ont remis près de 200 armes aux autorités.

Le dernier programme d'amnistie à Halifax remonte à 2009. La ville avait mis sur pied le programme Pixels for Pistols qui donnait la possibilité aux citoyens d'échanger leurs armes à feu contre un appareil photo numérique. Au total, 1074 armes à feu et plus de 10 000 munitions avaient été récupérées.

Avec les informations de CBC

Acadie

Armes à feu