•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SécuritéUdeS, la nouvelle application de l'Université de Sherbrooke

L'application Sécurité-UdeS sur un téléphone mobile
L'application Sécurité-UdeS sur un téléphone mobile Photo: ICI Estrie
Radio-Canada

L'Université de Sherbrooke (UdeS) lance une nouvelle application mobile pour assurer la sécurité sur ses différents campus.

Un texte de Carl MarchandTwitterCourriel

Disponible depuis lundi, SécuritéUdeS permet aux autorités universitaires d'envoyer un message direct aux utilisateurs, que ce soit pour signaler la présence d'un individu suspect, un incendie ou pour déclencher une évacuation par exemple.

Elle permet également aux étudiants et membres du personnel de communiquer directement avec les services de sécurité pour signaler une activité suspecte.

« Un des défis que nous avons, c'est la rapidité de l'information », explique Jacques Girard, directeur des Services de la sécurité et coordination des mesures d'urgence à l'UdeS.

Jacques Girard, directeur de division des Services des immeubles et des Services de la sécurité et coordination des mesures d'urgence de l'UdeSJacques Girard, directeur de division des Services des immeubles et des Services de la sécurité et coordination des mesures d'urgence de l'UdeS Photo : ICI Estrie/Alain Roy

Avec tout ce qui arrive dans le monde aujourd'hui, on n'a pas le choix de suivre la tendance.

Jacques Girard

Lors des crises, les réseaux sociaux sont alimentés à vitesse grand V, ajoute M. Girard, mais pas nécessairement pour le mieux. L'application permettra de contrer cette tendance, croit-il. 

« N'importe qui avec un compte Facebook est capable d'envoyer quelque chose à du monde et là, on se ramasse bien des fois avec de l'information qui est erronée ou pas tout à fait exacte. »

SécuritéUdeS contient également d'autres informations, comme l'emplacement du défibrillateur le plus proche ou des informations sur les ressources disponibles, notamment en matière d'agressions à caractère sexuel.

L'UdeS emboîte le pas de l'Université Bishop's, qui a déjà adopté pareille technologie, ainsi que de plusieurs universités américaines et canadiennes.

Il aura fallu moins de 10 000 $ pour adapter l'application aux besoins de l'établissement sherbrookois.

Estrie

Éducation