•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Husky Energy rembourse partiellement la Première Nation Crie James Smith

La fuite de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord le 22 juillet 2016.

La fuite de pétrole dans la rivière Saskatchewan Nord le 22 juillet 2016.

Photo : La Presse canadienne / JASON FRANSON

Radio-Canada

Husky Energy rembourse la Première Nation Crie James Smith pour le nettoyage des nappes d'hydrocarbure après un déversement survenu en juillet dernier dans la rivière Saskatchewan Nord.

La compagnie pétrolière va verser 140 000 $ à titre d'acompte pour les montants dépensés pour nettoyer les 225 000 litres de pétrole déversés. À ce jour, la Première Nation estime avoir dépensé plus de 150 000 $ pour le nettoyage.

« Ils nous ont traités comme des citoyens de seconde zone sur notre propre territoire », affirme Alvin Moostoos, conseiller de bande.

Selon un porte-parole de Husky Energy, l'entreprise a bien effectué un remboursement dimanche, mais sans en divulguer le montant.

La Première Nation Crie James Smith est située à environ 60 kilomètres à l'est de Prince Albert et en aval du lieu du déversement sur la rivière Saskatchewan Nord.

Peu de temps après l'incident, le chef de la réserve, Wally Burns, a déclaré que le pétrole avait atteint les rives de la rivière longeant sa communauté.

La semaine dernière, Husky Energy a affirmé que l'entreprise allait rembourser la Première Nation pour tout l'argent dépensé pour le nettoyage jusqu'à maintenant.

Alvin Moostoos a précisé qu'une réunion entre le chef et le conseil de la Première Nation se tiendra la semaine prochaine pour discuter des étapes suivantes, incluant la compensation financière pour l'impact environnemental. « Nous aviserons Husky de nos intentions et nous avancerons un montant », dit-il.

L'impact environnemental encore méconnu

Depuis cet été, les membres de la Première Nation James Smith ont nettoyé eux-mêmes les dégâts et ils ont aussi engagé un consultant indépendant pour réaliser des prélèvements d'eau et tester les échantillons.

Pendant le nettoyage, Alvin Moostoos affirme que des poissons morts ont été découverts sur la rivière. Il exprime aussi son inquiétude, car des orignaux ont traversé la portion de la rivière touchée par le déversement.

« Nous avons beaucoup de mal à convaincre Husky que notre communauté a été touchée par le pétrole », dit-il.

Cette semaine, Husky Energy a confirmé avoir déployé des chiens spécialisés dans la détection de traces de pétrole sur le territoire de la Première Nation pour confirmer cette présence. Selon l'entreprise, tous les résidus qui seront trouvés le long de la rivière Saskatchewan seront nettoyés,

De son côté, Alvin Moostoos affirme que la Première Nation Crie James Smith va continuer à nettoyer les berges de la rivière, alors que les températures commencent à chuter. « Nous ne pouvons pas laisser la rivière dans cet état là », dit-il. Il ajoute que le temps presse avant l'arrivée de la glace qui va pousser le pétrole plus haut sur les rives.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Ressources naturelles