•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cochrane attend toujours son nouvel ours polaire

La maquette du nouveau Chimo, qui sera plus grand que son prédécesseur.

La maquette du nouveau Chimo, qui sera plus grand que son prédécesseur.

Photo : -

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ville de Cochrane attend toujours l'arrivée de son nouvel ours polaire. La sculpture en fibre de verre installée dans les années 1970 sera mise au rebus dès l'arrivée du nouveau Chimo l'emblème de la municipalité d'un peu plus de 5 000 habitants.

La chambre de commerce de Cochrane a encore besoin de 15 000 dollars afin de faire venir son nouvel ours polaire de la Colombie-Britannique.

Chimo c'est notre mascotte, c'est notre idole, c'est notre ours polaire et on y tient.

Une citation de : Julie Leonard, présidente de la chambre de commerce de Cochrane

La présidente de la chambre de commerce de Cochrane, Julie Leonard espère que le nouvel emblème de la ville arrivera à Cochrane d'ici l'été prochain.

La nouvelle sculpture est en cèdre rouge.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La nouvelle sculpture est en cèdre rouge.

Photo : Dan Richey

Chimo, le principal attrait touristique de la municipalité, sera remplacé par une nouvelle sculpture en cèdre rouge.

Son créateur, Dan Richey, y met la dernière touche à Nanaimo en Colombie-Britannique.

« Elle sera plus grande », explique-t-il. L'ours fera près de 8 m de long et plus de 4 m de haut.

Soirée-bénéfice

Le coût de l'œuvre et de son transport est de 45 000 $ et pour l'instant.

Après une soirée-bénéfice à laquelle plus d'une centaine de personnes ont participé samedi, la chambre de commerce a pu amasser environ 8000 $ en plus des 30 000 $ qu'elle avait déjà.

On est tout fier d'avoir fait la soirée. On est fatigué, mais on est tellement fier que cela se soit bien passé. 

Une citation de : Julie Leonard, présidente de la chambre de commerce de Cochrane

Les organisateurs comptent bien organiser un autre événement du genre pour obtenir les 7 000 $ manquants.

Une sculpture trop vieille

L'actuelle sculpture en fibre de verre est toujours à l'entrée de la ville, mais est devenue dangereuse, selon Julie Leonard.

« Il y a beaucoup de personnes qui arrivent d'ailleurs et ils voient l'ours polaire et ils viennent prendre une photo avec, dit-elle, certains grimpent un peu dessus et on a peur qu'ils tombent. On ne veut pas qu'ils se fassent mal. »

« Chimo » cèdera sa place à une nouvelle sculpture d'ours polaire, cette fois sculpté dans du cèdre.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

«Chimo» cèdera sa place à une nouvelle sculpture d'ours polaire, cette fois sculpté dans du cèdre.

Photo : Cochrane Board of Trade

D'ailleurs un panneau avise maintenant les visiteurs qu'il est interdit de s'approcher de la structure vieille de 45 ans.

Avec le reportage de Sophie Houle-Drapeau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !