•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Thunder Bay enquête sur des allégations de racisme

Police de Thunder Bay
Photo: CBC/Matt Prokopchuk
La Presse canadienne

La police de Thunder Bay enquête sur des propos racistes qui pourraient avoir été écrits par des membres de son service sur la page Facebook d'un journal local.

Un reporter du réseau APTN News a remis aux enquêteurs plusieurs commentaires qui ont paru sur la page du Chronicle-Journal au sujet d'une lettre à l'éditeur rédigée par le grand chef de la Première Nation Nishnawbe Aski, Alvin Fiddler.

Les policiers affirment que de nombreux messages partagés entre le 17 et le 18 septembre faisaient l'objet d'une enquête de l'unité des normes professionnelles du service de police de Thunder Bay.

Dans sa déclaration, la police soutient que les commentaires sont « inacceptables » et qu'ils ne représentent pas les valeurs du service de police, qui a tenu à s'excuser à la communauté autochtone pour les « torts que ces propos pourraient causer ».

La police a qualifié l'enquête sur ces commentaires de « priorité absolue ».

La nouvelle survient quelques jours après que la police d'Ottawa a annoncé qu'elle ouvrait elle-même son enquête sur des commentaires désobligeants formulés en ligne.

Selon certaines allégations, un policier aurait tracé un lien entre la mort d'une artiste inuite reconnue et l'enjeu plus large des femmes autochtones disparues ou assassinées.

Nord de l'Ontario

Autochtones