•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le déficit budgétaire fond et la dette augmente au Nouveau-Brunswick

La ministre Cathy Rogers

La ministre Cathy Rogers

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La ministre des Finances du Nouveau-Brunswick a annoncé vendredi que la dette publique pour 2015-2016 est plus élevée que prévu, même si le déficit est plus bas que les prévisions.

Ainsi, en mars 2016, la dette de la province s'élevait à 13,6 milliards de dollars, soit 109 millions de plus que prévu, entre autres à cause des investissements dans les infrastructures. Le déficit budgétaire atteint désormais 260,5 millions de dollars, en nette baisse par rapport aux prévisions initiales.

« Nous avions prévu un déficit de 326,8 millions de dollars, sans tenir compte de la réserve d'urgence, et en fait, nous avons fait mieux que cela. Nous avons constaté une réduction de 66 millions de dollars de notre déficit », a déclaré Cathy Rogers.

Ces résultats reflètent la situation réelle des finances publiques, selon la vérificatrice générale de la province. Pour la première fois, le gouvernement Gallant a comptabilisé sa situation financière en vertu des méthodes comptables approuvées par l'officier l'Assemblée législative, ce qui n'était pas le cas jusqu'ici.

Les recettes du gouvernement ont excédé les prévisions de 78 millions de dollars, ce qui a permis d'éponger largement les sommes budgétées de 12 millions de dollars.

Dans son budget 2015-2016, le ministre des Finances de l'époque, Roger Melanson, prévoyait un déficit budgétaire de 476,8 millions de dollars en comptant la réserve de 150 millions de dollars. Cette réserve, fortement contestée par des économistes et la vérificatrice générale, était prévue en cas d'événements imprévus.

La nouvelle ministre abandonne l'idée de modifier l'état des finances en calculant ce fonds de réserve. Dans sa récente mise à jour économique, en août, le gouvernement prévoyait un déficit budgétaire de 347 millions de dollars pour l'exercice 2016-2017.

Les règles comptables qu'a accepté d'utiliser la ministre des Finances présentent une image plus claire de l'état réel des finances publiques. Il devrait ainsi être plus facile de voir si la situation s'améliore, ou au contraire, si elle se détériore.

D'après le reportage de Michel Corriveau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Politique provinciale