•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan, pire émettrice de gaz à effet de serre au Canada, dit un rapport

L'usine de captage et de stockage de carbone Boundary Dam, près d'Estevan.

L'usine de captage et de stockage de carbone Boundary Dam, près d'Estevan.

Photo : La Presse canadienne / Presse Canadienne/Michael Bell

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Avec le plus fort taux d'émissions de gaz à effet de serre (GES) par habitant au pays, la Saskatchewan demeure mauvaise élève dans la lutte contre les changements climatiques, constate un récent rapport de l'Institut Pembina.

Le document intitulé En avant! Le point sur les politiques climatiques pancanadiennes classe les provinces en fonction de leurs initiatives pour freiner le changement climatique ainsi que les GES. D'après l'Institut, la Saskatchewan émet chaque année 67,2 tonnes de GES par habitant. Ceux-ci ont d'ailleurs augmenté de 8 % depuis 2005.

« La Saskatchewan ne s'est pas engagée à éliminer sa production d'électricité basée sur le charbon, a indiqué cette semaine à Ottawa Erin Flanagan, auteure principale du rapport. La Saskatchewan n'a pas mis en place de mesures proactives contre les émissions de méthane dans ses secteurs pétrolier et gazier. »

« La province devrait envisager la tarification du carbone dans l'ensemble de l'économie et l'abandon accéléré de l'électricité produite à partir du charbon », recommande le rapport.

Toutefois, le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, s'oppose à toute tarification du carbone, l'estimant nuisible à la croissance économique.  

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !