•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouvelle poursuite judiciaire contre des policiers pour profilage racial

Police régionale de Peel

Autopatrouilles de la police régionale de Peel

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Cette fois, c'est la police régionale de Peel qui est visée : la famille de Jermaine Carby poursuit le corps policier pour 12 millions de dollars deux ans après la mort de l'individu de 33 ans.

Un texte de Jean-Philippe NadeauTwitterCourriel

Jermaine Carby a été tué par l'agent Ryan Reid qui avait ouvert le feu sur lui à trois reprises après un contrôle routier à Brampton le 24 septembre 2014.

L'individu était un passager du véhicule qui faisait l'objet d'une inspection de routine de la police pour des problèmes de phares et de plaque minéralogique.

Durant l'opération, l'un des policiers avait demandé l'identité de Jermaine et vu sur son ordinateur d'auto-patrouille qu'il était notamment recherché en Colombie-Britannique.

Questionné à ce sujet, l'individu aurait ensuite sorti un couteau de cuisine de sa poche en se dirigeant vers le policier. L'agent Reid qui était arrivé en renfort sur les lieux avait alors dégainé son arme.

Le policier blanchi

L'Unité des enquêtes spéciales avait blanchi les policiers de tout blâme, en concluant que l'agent Reid avait agi par légitime défense.

La mort de Jermaine Carby avait fait l'objet d'une enquête du coroner. Le jury avait statué en mai 2016 que la mort de l'individu était un homicide et émis 14 recommandations au gouvernement provincial.

Poursuite de 12 millions de dollars

Dans sa poursuite, la famille Carby mentionne le stress psychologique et l'anxiété que la mort de Jermaine a causés, en particulier à sa mère Lorna Robinson.

La seconde partie du recours fait allusion aux droits civils de Jermaine qui ont été bafoués lors du contrôle de police.

La famille allègue qu'il a été injustement victime d'un profilage racial et que les policiers n'ont pas utilisé les méthodes de désescalade de la violence.

Les proches de la victime soutiennent toujours que celle-ci souffrait de problème de santé mentale au moment de la confrontation avec les policiers.

Aucune des allégations invoquées dans la poursuite n'a toutefois été prouvée devant une cour de justice.

Outre le service de police régional de Peel, la poursuite vise la chef Jennifer Evans et sept policiers, dont l'agent Reid. Le service s'est refusé à tout commentaire, parce que le litige est maintenant devant les tribunaux.

Les principales recommandations du jury de l'enquête du coroner pour le Collège de police de l'Ontario et le service de police régional de Peel :

  • mettre en évidence les questions de préjugés raciaux
  • privilégier les stratégies de communication de désamorçage ; ne pas crier, par exemple
  • former les agents aux techniques de gestion des situations de crise
  • songer à équiper les policiers de caméras corporelles ou à installer des caméras dans les autopatrouilles

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !