•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des graffitis racistes sur l'église d'une Première Nation

Quelqu'un a écrit « Pouvoir blanc » sur le panneau de l'église de la Première Nation Haisla à Kitimat, en Colombie-Britannique.

Quelqu'un a écrit « Pouvoir blanc » sur le panneau de l'église de la Première Nation Haisla à Kitimat, en Colombie-Britannique.

Photo : Will Wright/Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La congrégation d'une Première Nation est ébranlée par des graffitis racistes qui ont été dessinés sur leur église à Kitimat, en Colombie-Britannique.

Les mots « Pouvoir blanc » sont apparus sur le panneau de l'Assemblée de la Pentecôte Haisla la semaine dernière.

L'acte de vandalisme ne reflète pas la communauté selon le pasteur Dan Martin, mais il a souligné qu'il a déjà été victime de haine et de racisme.

« C'est subtil. On entend des commentaires dans la communauté. Certaines attitudes font parfois surface », a-t-il souligné lors d'une entrevue avec CBC.

De l'aide de Terrace

Le fabricant de panneaux Chase Thomson, de Terrace, au nord de Kitimat, a offert de remplacer le panneau de l'église Haisla gratuitement.

« Je déteste cette façon de penser. Ça détruit les gens », a-t-il soutenu au sujet des graffitis racistes.

M. Thomson envisage de fabriquer un panneau culturellement pertinent pour la Première Nation Haisla, qui devrait être en place d'ici quelques semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !