•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pensionnats autochtones à T.-N.-L. : le règlement de 50 millions de dollars approuvé

Le règlement de 50 M $ pour les survivants des pensionnats autochtones est approuvé à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le règlement de 50 M $ pour les survivants des pensionnats autochtones est approuvé à Terre-Neuve-et-Labrador.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador vient d'approuver le règlement du recours collectif de 50 millions de dollars pour les survivants des pensionnats autochtones après deux jours d'audiences.

Le juge Robert Stack a donné le feu vert au dédommagement des victimes, presque dix ans après la création du recours collectif.

L'entente avait été conclue au mois de mai, mais l'approbation de la Cour suprême était nécessaire avant que l'argent soit distribué aux quelque 800 survivants dans la province.

Deux paliers de compensation

Ceux ayant fréquenté un pensionnat pendant plus de cinq ans recevront un montant de 20 000 dollars, tandis que les autres encaisseront 15 000 dollars.

Un montant réservé servira aussi à une plus grosse compensation aux survivants ayant souffert de plus d'abus que les autres.

Un tiers du 50 millions de dollars sera utilisé pour payer les avocats pour des milliers d'heures travaillées.

Les survivants en Cour mercredi étaient soulagés.

C'est terminé. Nous n'aurons plus à vivre dans ce cauchemar, vous savez?

Une citation de :Dan Pottle, survivant

Pour sa part, Emma Reelis a eu une pensée pour les victimes d'abus aujourd'hui décédés. « Il y a beaucoup de personnes qui n'ont pas pu tourner la page avant de partir et c'est ce qui fait le plus mal. Plusieurs n'ont pas pu faire face à la situation et se sont probablement suicidés », a-t-elle dit à la sortie de la salle d'audience.

Toujours pas d'excuses du fédéral

Des survivants en Cour mercredi ont dit toujours être dans l'attente d'excuses de la part du gouvernement fédéral. Les autochtones de Terre-Neuve-et-Labrador avaient été exclus lorsque l'ancien premier ministre Stephen Harper a présenté ses excuses relativement aux pensionnats en 2008.

Ils n'avaient alors pas été dédommagés puisque les écoles en question n'avaient pas été créées en vertu de la Loi sur les Indiens.

Avec les informations de Sabrina Fabian

Avec les informations de avec CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie