•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Brian Bowman espère encore imposer des redevances de développement à partir de 2017

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman

Le maire de Winnipeg, Brian Bowman

Photo : CBC/Bartley Kives

Radio-Canada

Le maire de Winnipeg confirme qu'il est possible qu'un règlement imposant des redevances de développement pour les constructions immobilières entre en vigueur en janvier 2017, malgré une opposition féroce des parties prenantes des secteurs de la construction et de l'immobilier.

Le comité exécutif du maire Brian Bowman avait décidé, la semaine passée, de mettre le projet de redevances en veilleuse afin de se donner le temps d'en effectuer une analyse exhaustive.

Après une réunion à huis clos de sa garde rapprochée, mardi, le maire Bowman a indiqué que le conseiller John Orlikow, président du Comité d'orientation permanent sur la propriété et le développement, mènera des pourparlers avec les parties prenantes et présentera un rapport au comité sur ces discussions. Le comité devra également étudier des rapports présentés par l'administration municipale avant de prendre une décision.

« La Ville recommande que le règlement entre en vigueur en janvier 2017, mais que la perception des redevances ne commence que plus tard dans l'année. Nous devons maintenant discuter pour savoir si le comité exécutif, et finalement le conseil municipal, acceptera la recommandation », a expliqué Brian Bowman.

La semaine dernière, M. Orlikow a déclaré aux journalistes qu'il serait absurde de s'attendre à ce qu'un accord puisse être trouvé avant début janvier.

Le maire affirme qu'il réfléchit à la possibilité de mettre en place des montants de redevance moins élevés que ceux présentés dans un rapport du Service des finances déposé le 20 septembre.

« À l'heure actuelle, je suis ouvert aux suggestions », a-t-il admis. 

Une réunion teintée d'ironie

La réunion du comité exécutif s'est exceptionnellement déroulée à huis clos, mardi, et ce, pendant la Semaine canadienne du droit à l'information.

Cette initiative internationale, instaurée au Canada en 2003, a pour but de sensibiliser les citoyens à leur droit d'accéder aux informations détenues par les institutions gouvernementales ainsi que de promouvoir la liberté d'information comme fondement de la démocratie et de la bonne gouvernance.

Le maire Bowman, qui avait fait campagne sur une plate-forme de transparence et accès à l'information, a affirmé que l'ironie ne lui avait pas échappé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique